La main des sourds

Le Brabant wallon veut pérenniser le projet Sour’Dimension

Lancé en juin 2012 dans dix communes du Brabant wallon avec l’appui financier de la Région wallonne, le projet Sour’Dimension a fait la preuve de son efficacité en un an. Plus de 80 sourds ou malentendants ont eu recours à cette permanence mobile spécialisée. A l’heure où les subsides régionaux risquent de se tarir, la Province va pérenniser ce service, qu’elle espère étendre aux 27 communes du Brabant wallon.

Porté par le CPAS de Chaumont-Gistoux, Sour’Dimension est un service public gratuit qui fournit, dans dix communes actuellement adhérentes, une permanence spécifique pour les sourds et malentendants.En plus d’un jour de permanence dans chacune des communes participantes, l’assistante sociale de Sour’Dimension communique avec les bénéficiaires par mail, fax, et SMS mais aussi en langue des signes par visiophonie (via Skype notamment) ou échanges de vidéos. Elle apporte ainsi une aide administrative, répond aux questions, informe les bénéficiaires de leurs droits sociaux et assure un relais avec divers organismes comme le Forem, les CPAS, les syndicats, etc. En un an, 82 personnes ont utilisé ce service.Mais le subside régional de 26.000 euros octroyé pour lancer ce projet pilote risque de ne pas être reconduit en 2014. La Province du Brabant wallon a annoncé mardi qu’elle soutiendrait financièrement Sour’Dimension pour pérenniser ses missions. Elle compte aussi encourager toutes les communes brabançonnes à conclure des conventions d’adhésion à ce service qui n’existe pas dans d’autres provinces.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.