La main des sourds

La victoire du bac sur le handicap

A 21 ans, Franck, jeune homme mal entendant et handicapé moteur originaire d’Angoulême, peut être fier de son parcours : il vient de décrocher avec brio son baccalauréat professionnel en Production Graphique, au lycée Édouard-Branly de Châtellerault. Le fruit d’un combat acharné qu’il mène depuis la classe de sixième avec l’appui jamais désavoué de l’IRSJ, l’Institut Régional des Jeunes Sourds de Poitiers.

Aidé par des enseignants spécialisés de l’Institut, l’heureux lauréat avoue s’être «bagarré depuis la maternelle » pour poursuivre des études normales.

Production graphique assistée par ordinateur

Passionné d’informatique, fan inconditionnel des mangas qu’il lit depuis l’enfance, Franck souhaite se spécialiser dans la production graphique assistée par ordinateur à Angoulême, après s’être vu reconnu la qualité de travailleur handicapé par les Établissements et services d’aide par le travail (ESAT).
Une belle victoire pour ce battant et aussi pour toutes les personnes qui ont cru en lui, parents et éducateurs en ligne de front. Et un atout de plus pour concrétiser son projet professionnel dans la ville de la bande dessinée.

2 commentaires
  1. Françoise Robert dit

    cela prouve bien que lorsque nous voulons nous pouvons réussir ! BRAVO <3 <3 <3

  2. harrison nojang dit

    Cher monsieur, vous pouvez bienvenue pour me

    Le sujet est un spécialiste des sourds. Il voulait juste faire un projet sur le sujet. Ces derniers mois, il a eu l’occasion de rencontrer des gens, de parler non, de voir les choses. Ce livre raconte comment certains cette expérience, sa découverte de celui-ci, il montre certaines choses et oublier inévitablement un paquet. Objet surtout passé du temps à des signes d’espoir Centre et l’Association des personnes atteintes de déficience auditive. L’intention n’était pas de dresser un tableau complet de la communauté des sourds, pour montrer toutes les réalités des personnes sourdes et malentendantes. En fait, comme il a découvert l’univers, il savait tout ce qui allait être abordée. Cela dit, il a été particulièrement fasciné par le dynamisme de cette communauté, on entend très peu parler, enfin. Ce livre est fait très personnelle et subjective de manière guidée par les opportunités qui se présentent.

    Le travail de conception a été réalisée par Harrison nojang sur facebook me voir et je suis vivant au Cameroun, mais je suis laisser en Côte d ‘je voire.

    La création de cette œuvre a été rendue possible grâce au soutien financier des arts et des lettres du Cameroun, de la Conférence régionale de la Capitale-Nationale et le Forum de la jeunesse de la capitale nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.