Musées : une appli lilloise réunit les jeunes sourds et les autres

L’association lilloise Signes de sens a produit l’application « Les experts quai Branly ». Destinée aux enfants sourds de 8 à 12 ans et mise à disposition du jeune public du musée du Quai Branly depuis le mois de mars, cette appli pour iPad représente une innovation plurielle. Détails.

En collaborant avec le musée du Quai Branly – et prochainement avec le palais des Beaux-Arts de Lille (lire ci-dessous) – Signes de sens réalise un tour de force. « Notre association a pour but l’accès aux savoirs et à la culture pour les personnes sourdes », expose Julie Houriez, en charge de la gestion de la production au sein de l’association lilloise.

Avec « Les experts quai Branly», le pari est réussi. L’application iPad a pour première particularité d’être bilingue français-LSF (langue des signes française). Les contenus, sonorisés et sous-titrés, deviennent ainsi accessibles à n’importe quel enfant – sourd ou non. « Le concept phare de Signes de sens consiste à ne pas fragmenter l’offre. Et nous partons toujours des personnes sourdes pour ensuite créer et enrichir nos contenus. Surtout pas l’inverse », poursuit-elle. Hors de question, dès lors, de produire un contenu pensé pour un public entendant et traduit en LSF dans un coin de l’écran.

Une collaboration sur le long terme

Ludique et interactif, le parcours de trois quarts d’heure développé par l’application permet ensuite à l’enfant d’évoluer de manière autonome. Il suit grâce à sa tablette les pérégrinations de Laurent. Ce comédien sourd endosse ici le costume d’un ethnologue désordonné en voyage sur quatre continents. Et chacun des quatre parcours l’amène à découvrir les objets issus des collections permanentes.

Depuis le mois de mars, le musée dédié aux arts primitifs dispose de quinze iPad et les propose gratuitement aux jeunes visiteurs. La collaboration entre l‘association lilloise et le musée remonte à 2009, époque où le quai Branly a voulu renforcer son accessibilité aux personnes handicapées. Le prototype « Muséo », conçu par Signes de sens et financé par le programme « Create Joy » de Vivendi et le ministère de la Culture ; a été expérimenté par les visiteurs du quai Branly en 2010. Deux ans plus tard, le musée achetait le concept grâce à deux mécènes : la fondation Orange et la fondation France Télévisions. Depuis le concept a été étendu à l’ensemble des collections permanentes du musée : Asie, Afrique, Amériques et Océanie et a été rebaptisé : « Les experts quai Branly ».

Cette offre de médiation originale et fédératrice, n’est consultable qu’au musée du Quai Branly et donc pas téléchargeable sur l’Appstore. Une visite au musée s’impose !

Le palais des Beaux-Arts pense aussi aux jeunes autistes

L’association Signes de sens travaille main dans la main avec le palais des Beaux-Arts. Après une première collaboration ayant abouti en mars 2012 au lancement de visioguides gratuits et dédiés aux collections permanentes, l’association et le musée renouvellent l’expérience. « Dès le mois de novembre, le palais des Beaux-Arts va expérimenter une nouvelle application sur iPad. Créée à l’intention des jeunes autistes âgés entre 7 et 12 ans, l’application pourra aussi être utilisée par les autres enfants », détaille Florence Raymond, attachée de conservation du musée en charge des nouveaux médias.

À l’instar de l’application « Les experts quai Branly » (lire ci-dessus), une comédienne sourde sollicitera les enfants à travers l’écran. Via un discours clarifié, mais pas simplifié pour autant, une dizaine d’œuvres emblématiques du palais des Beaux-Arts seront ainsi abordées. Proposée en langue des signes, l’application sera aussi sonorisée et sous-titrée en français.

Ce nouveau service entièrement gratuit s’adresse autant à un public individuel qu’à des classes d’enfants autistes. « Trois enfants pourront suivre le parcours de quarante-cinq minutes via le même iPad. Avec un parc de dix appareils, nous serons en mesure d’accueillir jusqu’à trente personnes en même temps. » continue Florence Raymond. Mais à l’inverse de celle du Quai Branly, la nouvelle application sera accessible sur iPad de chez soi. Le téléchargement sur l’Appstore devrait pour sa part être payant.

Il est facile de retrouver la particularité de l’association Signes de sens dans ce projet culturel : inclure tous les publics dans une seule offre de médiation placée sous le signe du multimédia.

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 25 Juillet 2013 à Lille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.