“Malentendus”, de Bertrand Leclair

Pendant très longtemps les enfants sourds ont été les otages d’une bataille entre ceux qui voulaient corriger leur surdité et les partisans de la langue des signes. C’est ce que rappelle l’écrivain Bertrand Leclair dans son nouveau roman. L’histoire d’une famille déstabilisée par l’arrivée d’un enfant sourd.

Malentendus, de Bertrand Leclair est publié par Actes Sud (261 p., 21E) – Note : ***

Résumé : Lui-même père d’un enfant sourd, le narrateur de Malentendus mène l’enquête sur une tragédie familiale prise dans les rets de la grande histoire, celle des sourds, otages d’une bataille séculaire entre partisans de la langue des signes et partisans de l’oralisme. Mêlant l’intime et le collectif, Malentendus parvient à faire de la surdité d’un enfant le puissant révélateur des mécanismes d’ordinaire invisibles du roman familial, de ses ambivalences inconscientes et de ses non-dits dévastateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.