Langue des signes: le gouvernement wallon adopte un cadre réglementaire

0
La déficience auditive concerne environ 30.000 adultes francophones et 9.000 enfants de moins de 15 ans.

Le gouvernement wallon a adopté jeudi un cadre réglementaire relatif à l’interprétation en langue des signes.

Il permettra de la sorte d’agréer et de subventionner un service chargé de la coordination de l’offre d’interprétation dans cette langue des signes sur l’ensemble du territoire wallon, a indiqué la ministre wallonne de l’Action sociale, Eliane Tillieux.

L’offre d’interprétation répondra prioritairement aux demandes relatives à des besoins d’ordre professionnel, de santé, juridique, administratif ou social.

Selon les chiffres de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE), une déficience auditive profonde est dépistée chez un nouveau-né sur 1.000 dans la première année d’existence. Un enfant sur 1.000 supplémentaire est dépisté dans sa deuxième année de vie. La déficience auditive concerne environ 30.000 adultes francophones et 9.000 enfants de moins de 15 ans.

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.