Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Apprendre une autre langue celle des signes

Les stagiaires ont acquis quelques rudiments de la langue des signes sous les conseils de Danielle Ory.

L’apprentissage de la langue des signes française est un des buts de l’association CALM. En cours ou en stage, cette langue ouvre à un autre monde.

Une dizaine de personnes assises dans une salle reproduisent les gestes de l’animatrice. Non, elles n’apprennent pas une pièce de théâtre ni du mime, mais s’initient à la langue des signes française. Sous les directives de Danièle Ory, sourde, elles apprennent à signer lors d’un stage de 30 h. D’abord l’alphabet ou dactylologie et quelques mots du langage courant comme manger, boire, bonjour, au revoir…
Les stagiaires présents le sont pour diverses raisons, professionnelles ou non. Leur point commun : une envie de communiquer avec les sourds et malentendants. Une stagiaire est stupéfaite de constater comment se sont débrouillés les sourds pour mettre tant de mots sur 10 doigts. L’apprentissage n’est pourtant pas si simple : « Il faut considérer la langue des signes comme une langue étrangère. Au niveau de la phrase, les mots ne sont pas placés comme en français classique. Par exemple, pour dire “ Je ne sais pas ce que vous voulez ”, les sourds raccourcissent en un mot “ Quoi ? ”. Chaque mot a un signe particulier », explique Myriam Bournon, la trésorière de l’association. « La surdité est un handicap mal connu, parce que non perçu. L’association milite aussi pour sensibiliser la population à la surdité. » Le stage prévu pour 5 jours incite les débutants à revenir pratiquer. « Signer, on l’apprend aussi en parlant la langue régulièrement », ajoute Danièle.

En 1992, la langue des signes française a été reconnue comme utile, puis la loi du 11 février 2005 l’a reconnue comme langue à part entière. Elle peut désormais être passée comme une langue d’option au baccalauréat. Une grande victoire pour la communauté des sourds et malentendants. Il ne reste plus qu’à former de nombreux interprètes, seulement 250 le sont en France.

repères

> L’association CALM (communiquer avec les mains) a vu le jour en mai 1998 et compte à ce jour 45 adhérents.
> Permanences de l’association CALM, 28, rue des Écoles, 2 lundis par mois de 14 h à 18 h, à l’hôpital le 1er jeudi de chaque mois de 9 h à 12 heures.
Email : calm.blois@aliceadsl.fr
Site : http://www.calm-lsf.org
Présidente Brigitte Boudeaud, tél. 02.54.46.45.85, 06.72.02.21.26, Myriam Bournon, trésorière, tél. 02.54.44.20.33, 06.07.60.25.02.

1 commentaire
  1. mansion dit

    pardon mon frere a toucher dsl revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.