Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Une fresque comme outil d’insertion

ÉQUIPE. De gauche à droite : les artistes, Lincoln Alexander, Al Pacman, Joël Danu, et Bertrand Joyau, directeur adjoint du centre commercial Destreland, devant le panneau Ensemble. Ils font tous trois le signe de l’union.

Deux artistes sourds ont participé à la conception d’une fresque murale située à l’entrée du personnel du magasin Carrefour Destreland à Baie-Mahault.

« La langue des signes s’apprend aussi avec des pinceaux et des bombes de couleur! » La preuve avec cette fresque murale qui arbore depuis le 25 janvier l’entrée du personnel et des fournisseurs du magasin Carrefour Destreland à Baie-Mahault. Six panneaux colorés, réalisés à la bombe, ont été imaginés et conçus pour représenter les valeurs du magasin : professionnel, engagé, responsable, leader et ensemble, formant l’acronyme Perle. Pendant une semaine, du 21 au 25 janvier, Lincoln Alexander et Joël Danu, deux personnes sourdes de l’association Serac, ont participé activement à la conception de cette fresque accompagnés de l’artiste/graffeur Al Pacman.
« VALORISER LES PERSONNES SOURDES »
« Notre collaboration avec l’association Serac, créée pour faciliter l’insertion du public sourd et malentendant, remonte à quinze ans, précise Bertrand Joyau, directeur adjoint du centre commercial. Nous accueillons régulièrement des stagiaires, nous en recrutons et nous formons nos salariés en interne pour faciliter leur insertion. »
Depuis quatre ans, Carrefour accompagne également l’association lors de la manifestation Art pi sourds, qui rassemble sourds et entendants autour de l’art. « Carrefour a toujours cru dans les objectifs et la pertinence de Serac, explique la directrice Sandra Dupuis. L’enseigne a décoincé une situation crispée en Guadeloupe. Il est très important de valoriser les personnes sourdes afin de leur redonner confiance en elles. C’est un réel moteur pour qu’elles aillent de l’avant, s’ouvrent et parviennent à s’insérer. »
– En chiffres…
À ce jour, par l’intermédiaire de l’association Serac, Carrefour Destreland compte cinq personnes sourdes en contrat de professionnalisation et deux en CDI, en caisse (depuis trois ans) et en rayon (depuis quinze ans). Concernant l’obligation d’avoir dans son effectif au moins 6% de personnes reconnues travailleurs handicapés, les dirigeants de Carrefour indiquent être à jour.
– IL A DIT Al Pacman, artiste/graffeur : « On communiquait avec la peinture »
« J’ai rencontré ces deux artistes en juin dernier dans le cadre d’activités avec l’association Serac. Ils ont participé avec moi, en décembre dernier, à un happening durant le festival de Jazz à Pointe-à-Pitre. J’ai travaillé avec eux sur cette fresque, sans interprète de langue des signes. On communiquait avec la peinture. »

Source : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr © 6 Février 2013 à Guadeloupe

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.