Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
Hauts de Seine Habitat

Manque de considération et ostracisme les sourds-muets agitent le rouge et interpellent Macky

On a assisté hier au complexe culturel Léopold Sédar de Pikine à une manifestation de colère des sourds-muets. Ces derniers ont profité de la venue du ministre de la Santé et de l’Action sociale, notamment, Eva Marie Coll Seck, pour arborer des brassards rouges et étaler leurs préoccupations.

De l’insolite hier à la célébration internationale de la journée des personnes handicapées au complexe culturel Léopold Sédar Senghor de Pikine. Des sourds-muets ont fait irruption hier dans l’enceinte dudit complexe pour s’inviter à la cérémonie et crier leur ras-le-bol face à leurs difficiles conditions de vie. Ils ont arboré des brassards rouges et fustigé les pratiques discriminatoires et ségrégationnistes de la fédération nationale des handicapés du Sénégal. Ils ont interpellé le président de la République, notamment, Macky Sall, aux fins d’intervenir pour remédier à cette situation.

Mame Sémou Diouf, porte-parole des sourds-muets, a raillé d’abord la journée avant de déplorer le dilatoire des nouveaux dirigeants pour sortir les sourds-muets de l’ornière. «Cette journée ressemble fort bien à de la comédie et du théâtre. Ils (Ndlr : l’Etat) attendent chaque fois le 3 décembre pour venir tympaniser les gens. Les sourds-muets vivent le calvaire dans leur âme. Ils n’ont que faire de la journée. Ils sont laissés en rade dans la politique des handicaps du pays. Ils ne sont ni assistés ni associés à rien depuis l’installation du nouveau pouvoir», a déclaré hier le porte-parole des sourds-muets lors de la célébration internationale de la journée des personnes handicapées au complexe de Pikine.

Et Mame Sémou Diouf d’ajouter, «le problème des handicapés, notamment, les sourds-muets n’est pas le 3 décembre. La fédération nationale des handicapés se sucre sur le dos de ces gens-là. Elle politise les activités et préoccupations de ses membres. Elle change de coloration politique au gré de la nature des régimes politiques. Elle était socialiste, libérale et maintenant apériste. Ce qui est malsain. Elle effectue des voyages par avion à l’extérieur du pays, empoche des centaines de millions de francs au nom des handicapés. Mais ces derniers ne voient jamais la couleur de l’argent ou n’en bénéficient jamais. Ce qui est malsain. Les sourds-muets n’ont rien comme outils de travail dans leur centre de formation et d’écoles pour apprendre. Personne ne se soucie de leurs conditions de vie ni de leurs préoccupations», tonne M. Diouf.

Le porte-parole des sourds-muets a déploré le manque de considération et l’ostracisme dont font l’objet ces derniers et demande au président de la République d’intervenir et surtout auditer la gestion des ressources financières de la fédération nationale des handicapés du pays. Il a interpellé le chef de l’Etat sur la nécessité de l’application du décret de la loi d’orientation sociale.

Laba Cissé Diop, président national de la fédération sénégalaise des associations des personnes handicapées, a dégagé en touche les accusations et soutient que les sourds-muets ont plutôt des problèmes internes dans leurs associations respectives. Il affirme que les représentants desdites associations ont été toujours associés aux activités de la fédération.

Source : http://www.pharafina.com © 5 Décembre 2012

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.