La main des sourds

1 800 sourds-muets recensés à travers la wilaya

Tizi-Ouzou Célébration de la journée mondiale du handicapé

Hier, à l’occasion de la journée mondiale du handicapé, qui coïncide avec le 3 décembre de chaque année, l’association des sourds-muets de Tizi-Ouzou, appelée «l’association de vulgarisation de la langue des signes», a organisé une manifestation pour célébrer l’événement, dans la grande salle de la Maison de la culture, Mouloud Mammeri.

Etaient présents à cette célébration, les membres de l’association de vulgarisation de la langue des signes, les représentants de l’union des sourds de la wilaya de Béjaïa, Jijel, Alger et Bouira, ainsi que Ben Amar Kamel, le président de la ligue de sport des sourds, ainsi que M. Zennine, représentant de la DAS de Tizi-Ouzou. « Nous avons organisé cette manifestation à l’occasion de la journée mondiale du handicapé. C’est une occasion pour porter à la connaissance des citoyens l’existence d’une association des sourds-muets qui assure une formation gratuite en langue des signes pour ces handicapés », nous a expliqué Mme. Kaïchar Rachida, secrétaire générale de l’association. En effet, une conférence a été animée par le président de l’association, M. Bennouar Achour, un sourd-muet, dont les propos étaient interprétés en simultané par la secrétaire générale de l’association et interprète en langue des signes. Cette conférence a également abordé la situation des handicapés à Tizi-Ouzou, plus particulièrement les sourds-muets. La formation dans la langue des signes a également été mise à l’honneur, notamment au sein de l’association qui l’assure gratuitement aux sourds-muets. Il y eut également des interventions d’enseignants de la langue des signes qui ont insisté sur l’importance de cette formation, indispensable à l’intégration de cette frange de la société dans leur vie de tous les jours. Une vidéo a ensuite été projetée sur l’histoire de la création de la langue des signes par un chrétien de l’Epée, en 1720, lorsqu’il a rencontré des personnes communiquant uniquement par des gestes. Et c’est à partir de leurs gestes et leurs sens qu’il a développé tout un langage. Par ailleurs, une pièce théâtrale, animée par les membres de ladite association, a été proposée aux présents, sous le titre « Le handicapé et ses souffrances quotidiennes ». Le président de l’association de vulgarisation de la langue des signes, M. Bennouar Achour, nous a affirmé : « 1 800 sourds-muets ont été recensés, dernièrement, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Notre association accueille un nombre important de ces handicapés, pour apprendre la langue des signes ». Notre interlocuteur profitera également de l’occasion pour dénoncer le fait que cette partie de la société n’a pas eu l’aide dont elle a le plus grand besoin, de la part des autorités concernées, notamment en matière d’appareils auditifs, puisque les sourds-muets sont obligés de les acheter à des prix très élevés.  Pour clôturer la journée de célébration du handicapé, des cadeaux symboliques et des attestations ont été remis aux sourds-muets qui ont réussi leurs différents examens, organisés par ladite association, dont ceux de la formation en langue des signes.

Source : http://www.depechedekabylie.com © 4 Décembre 2012

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.