La main des sourds

ASAN appelle à la reconnaissance et l’approbation de la langue gestuelle

Le président de l’Association Nationale des Sourds de l’Angola (ANSA), Joaquim Barros, a plaidé mardi, à Luanda, pour l’adoption et la reconnaissance de la Langue Gestuelle Angolaise (LGA), compte tenu de son importance dans le processus de socialisation et communication des personnes sourdes.

Ce responsable parlait au cours d’une conférence de presse, durant laquelle ont été abordées des questions liées à la nécessité d’une reconnaissance et approbation de la langue des signes, soulignant que la Loi angolaise garantit le droit à l’éducation et information pour tous sans exclusion.

“Nous nous référons à la forme de communication sans lequel il est impossible l’éduquer, d’informer et de communiquer”, a-t-il encore dit.

Selon lui, la non approbation de la langue gestuelle causera toujours une barrière de communication qui résulte de l’absence d’interprète de cette langue, notamment dans les Institutions publiques, ainsi que sa non-application dans les écoles d’enseignement général en tant que discipline.

Comme projets futurs, a indiqué le responsable d’ANSA, l’Association prétend renforcer les relations avec des Organisations gouvernementales et non gouvernementales, afin de créer des projets concrets et des partenariats autour de l’approbation de cette langue.

Langue des signes angolaise (LGA) est le langage par lequel une grande partie de la communauté des sourds en Angola se communique les uns avec les autres. Elle est traitée par des gestes systématiques et leur absorption est visuelle.

Source : http://www.portalangop.co.ao © 4 Décembre 2012 à Luanda

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.