Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

L’écho du corps créé à l’université Rennes 1

Des ateliers et une performance qui mêle danse, théâtre, et langue des signes sont présentés jeudi au Diapason.

Tout a commencé avec le poème de Gherasim Luca, L’écho du corps. Anamaria Fernandes, chorégraphe de la compagnie rennaise Dana, s’intéresse à « ce jeu sur la géographie du corps, poétique et sensuelle. » Mais il s’avère assez rapidement difficile de faire entendre et faire voir ce poème. « J’avais déjà eu envie de travailler avec la langue des signes, qui naturellement peut séduire les danseurs. La rencontre avec Olivia Ledivelec, comédienne bilingue qui signe a été déterminante. »

Approche poétique

Anamaria Fernades fait alors traduire le poème en langue des signes, puis demande à ses danseuses de créer des signes imaginaires. Tout un travail auquel Maxime Bouhours, comédien sourd va apporter son regard, « et une approche poétique. » Cette aventure qui devait au départ durer un week-end a pris deux ans. Au final, la performance mêle danse, sons, lumières, « avec toute la difficulté de faire cohabiter les différents langages, sachant que la performance doit être visible par un public sourd mais aussi un public entendant. »

Pour sa création, la compagnie Dana a bénéficié d’une résidence à l’université Rennes 1. « Nous avons de plus en plus d’étudiants qui ont des problèmes auditifs, mais souvent ils attendent d’être en grande difficulté pour venir nous trouver, regrette Marie-Aude Lefeuvre, responsable du service culturel, d’où l’idée de sensibiliser, de se dire si eux ne viennent pas, allons vers eux. » C’est ainsi que quatre ateliers ont été menés avec des personnels et des étudiants autour de la danse, du théâtre et de la langue des signes. Une opération qui aboutit jeudi avec la présentation de la performance L’écho du corps.

Jeudi 15 novembre, à 20 h 30, au Diapason, campus de Beaulieu, gratuit, tél. 02 23 23 55 68.

Source : http://www.ouest-france.fr © 14 Novembre 2012 à Rennes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.