Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Tentative de rapt d’enfants : un sourd-muet récidiviste condamné

L’homme, qui avait tenté d’enlever deux enfants de sept et neuf ans début 2011, a été condamné à deux ans de prison par la cour d’assises des Yvelines.

Deux ans de prison pour un rapt d’enfants manqué. Vendredi, la cour d’assises des Yvelines a été clémente envers un homme accusé d’avoir tenté d’enlever un frère et une soeur. La veille, l’accusation avait réclamé quinze ans de réclusion au regard de son état de récidive.

Le 9 février 2011, à Maurepas (Yvelines), il avait invité d’un geste deux enfants qui quittaient un centre de loisir à monter dans sa Renault Kangoo. La fillette, âgée de 7 ans, était sur le point de le suivre, mais son aîné de deux ans l’en avait empêchée.

“Il avait l’intention de les enlever”

Un réflexe peut-être salutaire. Le soir, le père des enfants avait repéré le véhicule stationné dans le quartier et prévenu la police. L’enquête avait révélé que son propriétaire, un sourd-muet de 55 ans, avait déjà été condamné pour viol sur mineurs.

Dans son verdict, la cour a estimé que l’accusé “avait l’intention de prendre les enfants dans sa voiture” ce jour-là et que “cet acte aurait constitué un enlèvement s’il n’avait pas été interrompu par la résistance” du garçon.

Déjà condamné pour inceste

De son côté, le quinquagénaire a soutenu tout au long de l’audience avoir simplement voulu “ramener les enfants chez eux pour éviter qu’ils n’aient un accident”.

Des dénégations qui n’ont pas convaincu l’avocate générale. “Il était sorti de prison depuis quinze mois et restait obsédé par le sexe”, a-t-elle pointé dans son réquisitoire. Il avait été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour des viols sur trois de ses enfants.

“Je n’aiderai plus aucun enfant”, a lancé l’accusé à la cour par la voix d’un interprète, après l’énoncé du verdict.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.