La main des sourds

Sourde de naissance, notre soeur Annie a aujourd’hui 44 ans. …

Martine Chapel (à gauche) et sa soeur Annie multiplient les démarches pour trouver un foyer adapté.
Sourde, la quadragénaire est internée au centre Benoit-Menni, à Saint-Brieuc, faute de place ailleurs. Sa famille lance un cri de colère.
Sourde de naissance, notre soeur Annie a aujourd’hui 44 ans. Aveugle d’un oeil, elle souffre de déficiences sensorielles. Nous ne pouvons pas la garder avec nous. Notre mère a 78 ans et nous, ses deux soeurs, avons déjà nos propres enfants à gérer.Faute de place en foyer d’accueil médicalisé (Fam), Annie est aujourd’hui accueillie dans l’unité fermée du centre psychiatrique Benoit-Menni. Ce service d’hospitalisation d’office, qui reçoit des malades parfois dangereux, n’est pas adapté aux symptômes d’Annie.

Même si notre soeur présente des troubles du comportement, elle a besoin d’être stimulée. Or là, elle erre toute la journée dans les couloirs. Elle se sent persécutée. Le Dr Alloui et les soignants nous répètent qu’il faut la sortir de là, car son état mental risque de se dégrader.

Créer une association

Depuis trois ans, nous avons multiplié les démarches auprès des foyers médicalisés du département. Ils ont tous répondu négativement. Nous avons sollicité le président du conseil général, le juge des tutelles, la déléguée départementale de l’Agence régional de santé (ARS), des assistantes sociales. En vain. Nous avons pensé à une éventuelle réorientation mais nous craignons que cela prenne encore des années avant d’obtenir une place en maison d’accueil spécialisé (Mas) ou en foyer d’accueil occupationnel. Annie ne tiendra pas. Son quotidien en unité fermée ressemble à une situation de maltraitance.

Pour nous, la situation est devenue intenable. Régulièrement, pour une journée ou le week-end, nous sortons Annie de ce service psychiatrique. Mais quand il faut la ramener, le dimanche soir, elle hurle et s’accroche à nous. On est désemparées.

Nous savons que notre soeur n’est pas la seule dans ce cas. Nous aimerions pouvoir contacter d’autres familles et créer une association pour aider ces adultes sourds qui ont des troubles psychiques. On pourrait se sentir plus fort face à ce fonctionnement ubuesque. »

Contact :martzina22@hotmail.fr

 

1 commentaire
  1. le bris dit

    bonjour a annie,
    je l’ai bien connue
    sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.