A la une

Les sourds ont droit aussi à leurs interprètes

Thibaut Dalle et Pénélope Houwenaghel, deux des cinq interprètes de la société coopérative VIA.

C’est une entreprise originale et elle est installée à Roubaix. VIA est une coopérative d’interprètes en langue des signes. Ses services permettent de faciliter la vie des sourds
et malentendants dans leurs démarches administratives ou au travail.

L’écran d’ordinateur clignote. Dans son bureau installé au sein des studios Roussel, rue des Arts, Thibaut Dalle répond à l’appel. L’image de Jérôme, informaticien toulousain, apparaît. Celui-ci doit téléphoner à une cliente pour la prévenir qu’il va intervenir sur son ordinateur à distance. Le seul petit problème, c’est que Jérôme est sourd. Grâce à la langue des signes, il explique à Thibaut Dalle l’objet de son appel. L’interprète roubaisien contacte alors la fameuse cliente et lui précise qu’il va traduire ce que lui dira l’informaticien, histoire qu’elle ne soit pas étonnée du léger délai entre deux réponses. Il emploiera durant toute la conversation la première personne du singulier… Comme n’importe quel interprète en langue étrangère. Bluffant.

Une aide au quotidien
« Ça permet aux sourds et aux malentendants de travailler pour des entreprises et de ne pas être cantonnés au tri du courrier. En fait, d’être reconnus à leur vraie valeur », affirme Pénélope Houwenaghel. Cette femme est l’actuelle gérante de VIA, une société coopérative et participative (Scop) née à Douai en 2004 et installée à Roubaix depuis 2007. Plutôt discrète, cette petite entreprise qui réunit cinq interprètes en langue des signes a été récemment mise en lumière par une visite de Renaud Tardy, premier adjoint au maire à Roubaix mais aussi vice-président du conseil général en charge du handicap.
En résumé, VIA est là pour faciliter la vie des sourds. Pour ceux qui n’ont jamais entendu, le français est une langue étrangère, leur langue maternelle est celle des signes. Ils ont donc besoin d’un interprète en formation, au travail, lors d’un rendez-vous médical, lors de démarches administratives, parfois au tribunal – pour un délit, pour un divorce… -, parfois pour rédiger des courriers. La petite société roubaisienne peut aussi bien avoir pour clients des particuliers qui ont besoin de ses services que des entreprises ou des collectivités sensibilisées à ce handicap. VIA assure par exemple la traduction en direct du conseil municipal de Lille et assure des permanences d’accueil en mairie et à la Caf de Villeneuve d’Ascq.
Le système téléphonique est développé depuis 2004 et s’est amélioré avec le très haut débit sur Internet : comme tout passe par la vidéo, il ne fallait pas que les images soient saccadées. « On voit que les sourds se sont appropriés l’usage du téléphone », confie Pénélope Houwenaghel. Eux aussi peuvent désormais laisser un message après le bip.
Cela demande quelques investissements en matériel informatique. Mais comme tous les aménagements pour intégrer les personnes handicapées, entreprises et collectivités peuvent bénéficier de financements (Agefiph, FIPHFP, PCH). Le tout, c’est de le savoir.w VIA, 139, rue des Arts. SMS : 06.26.56.10.96. Site Internet : www.via-interprete.fr.

[list style=”event”]

[/list]

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.