Le CPPS à la rescousse de la communauté sourde de Kinshasa

0

Après plusieurs années, l’Institut pour sourds-muets de Kinshasa, ISMK possède désormais des installations sanitaires dignes. Cela grâce à l’appui du Centre de production de programme et supports de sensibilisation des sourds, CPPS.

Ce nouvel ouvrage a été présenté et remis officiellement aux responsables de cet établissement scolaire le week-end dernier, en présence des plusieurs personnalités et autorités municipales de Kalamu.

Il s’agit, en effet, de quatre toilettes et de deux douches répondant  aux normes de la construction moderne, car même les personnes vivant avec handicap physique peuvent l’utiliser, comme l’a indiqué le responsable de l’entreprise ARCOTEC, maitre d’ouvrage de cet édifice.

Le coût de ces travaux de réhabilitation, voire de cette construction est évalué à plus de 14.000$ dollars américain, où le CPPS, seul, a contribué à la hauteur de plus de 2.000$ et le reste a été assuré par l’ambassade Australien.

Dans son intervention, Freddy Mata Matundu, coordonnateur du CPPS a indiqué que ce geste est un signe de gratitude que sa structure manifeste à l’égard de cette école qui a servi de siège au Centre de production de programme et supports de sensibilisation des sourds pendant environ trois ans.

« Notre intervention ne se limite pas qu’à ce niveau. Le CPPS restera toujours le porte parole des sourds en général et de l’ISMK en particulier. Notre souci est de réaliser encore plus en faveur de la communauté sourde », précise-t-il.

Et d’ajouter : « Nous faisons un travail d’apostolat. Même si au pays (rd-Congo) certaines personnes ne nous accordent aucune attention. Seul nous récompenserons. Voilà aujourd’hui nos amis Australiens s’associent à nous dans cette démarche et lutte contre la marginalisation des sourds. Nous sommes sur et certains que demain, d’autres personnes emboiteront le pas ».

Freddy Mata a, en outre, invité les élèves et corps enseignant de l’ISMK à bien utiliser ces nouvelles latrines.

Les bénéficiaires, de leurs côtés, ont salué cette initiative, tout en remerciant et encourageant les animateurs de l’organisation non gouvernementale CPPS. Aimée Lanasa, directrice de l’Institut pour sourds-muets de Kinshasa a, pour sa part, qualifié ce geste humain, car depuis la création de cette école, en 1985, c’est pour la première fois que les installations sanitaires soient entièrement réhabilitées, au moment où elles étaient dans un état très délabré pendant plusieurs années.

L’ISMK, faut-il faire remarquer, est la première et la seule école en matière d’enseignement des sourds-muets de la capitale congolaise. L’Etat a donc intérêt de se pencher là-dessus.

Valoriser les PVH, un crédo du CPPS

L’occasion faisant le larron, le coordonnateur du CPPS, Freddy Mata a confirmé l’organisation, très prochainement, de la 3ème édition du festival Off Off. Cette rencontre culturelle qui se tiendra à Kinshasa du 17 au 19  septembre courant  vise à valoriser les talents artistiques des personnes vivant avec handicap.

Plusieurs troupes ont déjà confirmé leurs participations, notamment la Compagnie Zacharie Théâtre de Brazzaville, Talvere Théâtre de Belgique, 1,2,3 couleurs de la France, Mila Zetu de Bukavu(RDC), Mibin’a maboko de la RDC (structure d’accueil du festival). Un groupe Burundais de danse sera également de la partie, a-t-on appris des organisateurs.

Pour l’instant le train est déjà en marge. Les partenaires qui veulent soutenir cet événement n’ont qu’à s’associer aux organisateurs.

[list style= »event »]

[/list]

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.