Le portail d'information sur les sourds et langue des signes

Etats-Unis : un petit garçon sourd prié de signer son prénom autrement !

Aux Etats-Unis, un petit garçon sourd âgé de trois ans, a été prié par le district scolaire de Nebraska de signer son prénom différemment, parce que le geste qu’il effectue ressemble à un tir de pistolet. Une décision qui suscite l’indignation de la famille, soutenue par les associations spécialisées.

Aux Etats-Unis, le district scolaire du Nebraska a demandé à Hunter Spanjer, un petit garçon sourd âgé de trois ans, de signer son prénom autrement. En cause : le signe utilisé pour décrire son prénom qui traduit littéralement signifie “chasseur”. Pour se décrire, le petit hunter utilise le standard S.E.E., Signing Exact English : il croise son index et son majeur puis les secoue légèrement. Or, cela va à l’encontre de la politique de Grand Island Public Schools un regroupement d’écoles de l’Etat, qui « interdit tout élément ressemblant à une arme au sein de ses écoles“, rapporte le Huffingtonpost. La famille du petit Hunter s’est dite indignée par la réaction du district. Ainsi, Janet Logue, la grand-mère du garçonnet, a confié à la chaîne de télévision NCN : « toutes les personnes auxquelles j’en ai parlé trouvent cela ridicule »Pour sa part, Brian Spanjer, son papa, a déclaré au Huffingtonpost ce mardi : « je pense qu’ils sont allés trop loin et je m’attendais à beaucoup mieux de la part du district scolaire local ». Il a également publié une lettre sur Facebook, que l’American Civil Liberties Union (Union Américaine pour les Libertés Civiles) a poliment transmise au district afin qu’il reconsidère sa demande.

Une forte mobilisation de soutien de la part des associations
Howard Rosenblum, directeur général de l’Association Nationale des Sourds, a affirmé au Huffingtonpost être prêt à aider la famille Spanjer si elle décide de faire appel à la justice : « dire son prénom avec un geste est l’équivalent du nom d’une personne. Or, interdire à une personne d’effectuer ce signe, c’est bannir son nom », a-t-il résumé dans un email. Tandis qu’une porte-parole du district a déclaré que l’école était en train de réfléchir à une meilleure solution pour Hunter Spanjer, Biran, son papa, a lancé une page Facebook afin de protester contre la décision de l’école.

Source : http://www.magicmaman.com – Photo : http://gawker.com © 29 Aout 2012 à USA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.