La main des sourds

Les gendarmes battent à mort le jeune sourd muet

La ville de Kédougou, dans l’extrême sud-est du Sénégal, est dans l’émoi. Un jeune sourd muet, Kécouta Sidibé, y a été battu à mort par les gendarmes, hier nuit, lors d’une descente dans une maison où les forces de l’ordre intervenaient contre des fumeurs de chanvre indien. Les jeunes ont assiégé la brigade de gendarmerie pour manifester contre cette bavure de plus.

Les éléments de la Brigade de gendarmerie de Kédougou ont battu à mort, dimanche soir, un jeune sourd muet, lors d’une descente dans une maison du quartier Mosquée où des jeunes étaient supposés fumer et trafiquer du chanvre indien. Selon les témoignages recueillis par le correspondant de Sud Fm sur place, les gendarmes ont interpellé sur les lieux trois jeunes qu’ils considèrent comme des drogués. L’un de ces jeunes, Kécouta Sidibé, aurait résisté et les gendarmes l’auraient molesté, le frappant à mort.

Ce matin de lundi donc, les Kédovins se sont réveillés en colère et ont assiégé la Brigade de gendarmerie pour manifester leur mécontentement. Et aux dernières nouvelles, des manifestations ont débuté à Kédougou et les forces de l’ordre y répondaient par des jets de grenades lacrymogènes. La situation est donc très tendue dans cette ville de l’extrême sud-est du Sénégal, où le jeune Sina Sidibé avait aussi été abattu d’une balle dans la tête par les gendarmes, lors de manifestations des populations en décembre 2008.

Source : http://www.nettali.net © 13 Aout 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.