Les footballeurs sourds du Poiré sont champions

0

L’équipe de foot sourds du Poiré-sur-Vie a remporté la Coupe de France face à Lyon. Leur meilleur souvenir de la saison. Présentation de ce club qui revient dans la course après vingt ans d’absence.

La performance

Le 5 mai, les 18 joueurs du club de foot sourds du Poiré-sur-Vie s’envolent pour Longjumeau en Essonne. Ils y disputent la finale de la 94 e Coupe de France qui les oppose à Lyon.

Non qualifiés pour les phases finales du championnat de France, les Genôts jouent alors le dernier match officiel de leur saison. Dès les premières minutes, l’équipe lyonnaise mène le jeu. Mais Le Poiré-sur-Vie va retourner la situation. Ils inscrivent trois buts consécutifs à 10 minutes de la fin. Ils s’imposent alors 3 à 2. « Notre mental a été plus fort. Sur le coup, c’était une vraie surprise », confie, en langage des signes, Bernard Coulon l’entraîneur du Poiré lors d’une cérémonie en l’honneur des joueurs organisée au conseil général. « Je suis fier d’avoir mené l’équipe à la victoire, se réjouit Yohan Rivereau, capitaine et joueur de l’équipeJ’en ai pleuré. »L’exploit s’était déjà produit pour le club en 1983. Cette Coupe de France est une seconde victoire après des années sans club.

La création du club

« La relance du club du Poiré est une initiative des joueurs, indique Joseph Coutand, président du comité départemental handisport. Fin 2009, ils se sont regroupés et nous ont contactés, moi et le maire du Poiré, pour qu’on les aide à trouver un terrain d’entraînement. C’est ce qu’on a fait. » Le précédent club avait mis la clef sous la porte en 1992. En France, on ne compte qu’entre 24 et 30 clubs de ce type.

Une équipe, trois départements

Tel un phénix qui renaît de ses cendres, l’équipe est aujourd’hui formée de 18 joueurs venus de toute la Vendée mais également du Maine-et-Loire (six sont d’Angers) et de Loire-Atlantique. Âgés de 18 à 38 ans, ils s’entraînent depuis trois ans sur le terrain du Beignon-Basset, au Poiré-sur-Vie.

Les mêmes règles

Pour eux, les règles sont les mêmes que pour des joueurs valides. Seul changement, l’arbitre ne siffle pas, mais agite un drapeau blanc afin que les joueurs observent ses remarques.

Certains, à l’instar de Yohan Rivereau, étaient licenciés dans des clubs d’entendants avant d’intégrer celle du Poiré. « J’ai joué pendant huit ans à Angers, précise le capitaine. Ça aide pour le jeu et pour diriger une équipe. »

Une force : le mental

« Nous sommes avant tout des amis et l’esprit de compétition est beaucoup moins présent qu’avec les entendants, indique Yohan, le capitaine. On est vraiment très solidaires. » La confidence de son papa résume tout : « Avant, pendant et après le match, l’ambiance est toujours là. Surtout pour la troisième mi-temps… ».

À eux la Coupe du Monde

Deux joueurs, Grégory Huet et Klaus Keppner, ont été sélectionnés en équipe de France pour aller disputer la Coupe du Monde 2012 en Turquie. Une occasion pour Laurent Aubert de voir encore plus grand : « Peut-être aurons nous le titre de champions du monde ! ».

Le club recherche actuellement des joueurs. Inscriptions : cfspoiresurvie@gmail.com

Source : http://www.ouest-france.fr © 10 Juillet 2012 à Poiré-sur-Vie

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.