Un meeting pour malentendants

0

C’est une première dans le département. Hier soir, un meeting suivi d’un débat s’est tenu à Marcoussis pour les sourds et les malentendants afin de discuter des législatives des 10 et 17 juin. Trois candidats socialistes, Michel Pouzol (dans la 3e circonscription), Olivier Thomas (dans la 4e) et Jérôme Guedj (suppléant de François Lamy dans la 6e), accompagnés d’interprètes, sont venus à la rencontre de ces électeurs.

MARCOUSSIS, hier soir. Près de 70 sourds et malentendants sont venus assister à une réunion publique avec trois candidats socialistes aux législatives.

« Nous, les sourds et malentendants, n’avons pas souvent d’éducation civique en langue des signes. Nous avons besoin de rattraper ce manque », explique Anne Herman devant près de 70 personnes. Des mains se lèvent pour applaudir la présidente de l’association de Massy Les yeux pour entendre. A quoi servent les députés? Comment changer la loi de 2005 concernant les sourds et malentendants? Voici quelques questions qui ont été posées aux candidats, et cela grâce à des interprètes. « S’ils n’étaient pas là, ce serait vous, aujourd’hui, les handicapés et non le contraire », glisse malicieusement un participant aux politiques.

Une chaîne de télévision en langue des signes

L’accessibilité à la politique avec la langue des signes et le sous-titrage est ainsi réclamée. Comme un journal et même une chaîne de télévision en langue des signes. Dans les écoles, dans les maisons de retraite, dans les hôpitaux, les quelque 6 millions de sourds et malentendants souffrent au quotidien du manque d’échange avec les entendants. C’est le message qu’ils ont fait passer hier soir aux politiques. En espérant avoir été entendus.

Source : http://www.leparisien.fr © 6 Juin 2012 à Paris

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.