Des Sourds Et Malentendants Formés À Différents Métiers

0

Dans le but de revaloriser les sourds et malentendants dans la société Congolaise, l’Ong « la Main sur le Cœur » s’attèle à l’encadrement et la formation de cette couche de la population en la formant à des métiers afin de lui permettre de devenir autonome.

Le centre d’encadrement et de formation des sourds et malentendants de l’Ong « la Main sur le Cœur » forme en son sein une centaine des jeunes sourds et malentendants aux métiers de coiffeur, d’esthétique, couturier, menuisier, cordonnier industriel, sculpteur. Ces derniers sont également formés en alphabétisation et certains sont scolarisés dans des institutions spécialisées. La vice- présidente de cette Ong, Madame Julie Kasa Kasa, fait savoir que, depuis sa création en 2005, sous l’initiative du pasteur Jean Bosco Kindomba, l’Ong « la Main sur le Cœur » a déjà formé plusieurs sourds et malentendants qui sont aujourd’hui largués sur le marché de l’emploi, travaillant dans des salons de coiffure, des menuiseries, des cordonneries. « Nous donnons à d’autres un petit financement qui leur permet d’évoluer seul en créant leurs propres activités », dit Mme Julie.

En 2010, l’Ong a organisé une journée dénommée : « journée œil et la main », en date du 23 septembre à l’occasion de la semaine internationale des sourds,et une foire dénommée « Foire du Cœur » a été organisée à l’occasion de la journée internationale des personnes vivant avec handicap célébrée le 03 décembre de chaque année. Au cours de ces journées, les sourds et malentendants de l’Ong « la Main sur Cœur » ont eu à démontrer leur savoir- faire. Ils ont exposé des articles de couture, de cordonnerie, de menuiserie, des œuvres d’art en céramiques, des tableaux de peinture et des laits caillés. Ils ont également présenté des ballets, théâtres, défilés de mode et récitals de poèmes.

« Notre souhait est de voir les autorités du pays participer à ces activités pour qu’elles se rendent compte du savoir faire des sourds et malentendants qui peuvent également être utiles à la société, s’ils sont bien encadrés. Malheureusement, aucune autorité n’a eu l’amabilité de répondre à nos invitations. », fait remarquer Mme Julie.

En outre, elle informe que l’Ong « la Main sur le Cœur » milite à ce que l’Etat Congolais puisse introduire des services d’interprétation en langue des signes dans tous les service publics pour faciliter la tâche aux sourds et malentendants, que le langage des signes soit introduit dans les écoles et que les émissions télévisées soient sous-titrées en langue des signes. Elle informe également que leur centre organise des cours gratuits d’apprentissage de la langue des signes, et à cet effet, elle invite les parents et proches des sourds et malentendants à venir suivre ces cours pour mieux converser avec ces derniers. « Les sourds et malentendants participent chaque dimanche au culte, à l’église Sang Précieux du pasteur Jean Bosco Kindomba, dans la commune de Kalamu, où, pendant le culte, les chants et prédications sont interprétés en leur intention en langue des signes » ,fait savoir Mme Julie.

Dans le souci de mettre à la disposition des sourds et malentendants une gamme variée de centres de formation, Mme Julie dit que l’Ong a initié plusieurs projets dont les plus importants sont ceux du projet de formation en informatique et celui de la création d’un dictionnaire en langue des signes. Le manque de financement ne permet pas à ce que ces projets soient réalisés ,dit-elle. « Je lance un appel à toute personne de bonne volonté de pouvoir mettre la main à la pâte pour la réalisation de ses projets », exhorte Mme Julie.

Source : http://www.lecongolais.cd © 19 Avril 2012

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.