La main des sourds

Les sourds sont bienvenus au cinéma

À l’occasion de la sortie du film «Sur la piste de Marsupilami», le Gaumont d’Amiens propose à nouveau des séances pour les sourds et malentendants.

Rendre le cinéma accessible à tous, tel est l’objectif louable des cinémas Gaumont et Pathé. Si la plupart sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, désormais ils ouvrent leurs salles obscures aux sourds et malentendants.

«Ce n’est pas une première pour le Gaumont d’Amiens. Depuis un an et demi déjà, nous proposons des séances pour les sourds et malentendants », précise Jean-Pierre Fonteneau, directeur du cinéma. Pour preuve, l’an dernier, sept films ont été diffusés pour ce public. «Depuis l’arrivée du numérique, la manipulation est facilitée. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que le film soit projeté en VFST (version française sous-titrée) », explique Jean-Pierre Decrette, directeur du développement des cinémas Gaumont et Pathé.

Trois séances cette semaine

Cette semaine, à l’occasion de la sortie de Sur la piste de Marsupilami d’Alain Chabat, trois séances sont prévues à Amiens en VFST, jeudi 5 avril à 18 h 50 et samedi 7 avril à 15 h 45 et 17 h 45. Grâce à un code couleur, la VFST permet facilement de différencier les dialogues de la voix off. «L’idée est de rompre l’isolement. Nous ne proposons pas des séances spécifiques pour ce public mais des séances mixtes, tout public, en VFST, à toute heure », explique Jean-Pierre Fonteneau. Ainsi, tout se joue dans la communication des horaires de ces séances mixtes. «Grâce à Internet, c’est plus facile d’indiquer les séances. À chaque projection prévue, nous envoyons un mail à quatre associations de sourds et malentendants de la région et nous mettons en ligne les horaires sur le site spécialisé www.cinéST.fr »

Grâce à la technologie du numérique, les distributeurs de film sont de plus en plus nombreux à produire des versions sous-titrées en français. Au Gaumont d’Amiens, il est prévu la diffusion d’une quinzaine de films accessibles aux sourds et malentendants en 2012.

«Nous voulons aller plus loin dans l’accessibilité en proposant quatre à cinq séances par semaine pour ce public », explique le directeur du Gaumont. Une tendance que confirme, Jean-Pierre Decrette qui, lui, parle de «développer le cinéma pour les malvoyants grâce à des casques et une technologie infrarouge qui permettrait une diffusion en audio description ». À suivre.

Sur les pistes de Marsupilami en VFST. Jeudi 5 avril à 18 h 50 et samedi 7 avril à 15 h 45 et 17 h 45 (horaires à confirmer) au Gaumont d’Amienswww.cinest.fr/

Source : http://www.courrier-picard.fr © 2 Avril 2012 à Amiens

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.