L’Heure du conte et le langage des signes

0
Guillaume est sourd et travaille à la médiathèque où il relie et répare les livres.

«L’ours et l’enquiquineuse», «Le poussin et le chat»… comme tous les mois, un mercredi était consacré à l’Heure du conte, à la médiathèque François-Mitterrand. Mais cette fois-ci, la conteuse Jacqueline LeNouy (du secteur enfance de la médiathèque) était doublée en direct par Guillaume Le Voadec. «Guillaume est sourd et travaille aussi à la médiathèque où il relie et répare les livres. Nous avons eu cette idée dans l’objectif de faire connaître cette langue, de sensibiliser les enfants», indique Jacqueline LeNouy. Une langue qu’il participe déjà à faire connaître au sein des Cafés des signes, tous les deuxièmes samedis du mois au café La Rotonde: «La main qui parle» est une association destinée à créer des échanges entre sourds et entendants. Mercredi matin, ils étaient 28enfants, âgés de 3ans à 5ans, accompagnés des parents pour assister à cette première dans l’auditorium de la médiathèque. «Le langage des signes se prête bien à cet exercice, ajoute Guillaume. Il y a eu des réactions et les enfants ont beaucoup participé». Une autreance avait lieu l’après-midi, pour les enfants de moins de 6 ans.

Source : http://www.letelegramme.com © 24 Février 2012 à Lorient

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.