La langue des signes sonne joliment à l’oreille

2

L’association Visuel langue des signes apprend à communiquer autrement. Des cours sont dispensés toute l’année aux adultes curieux.

La main droite vient toucher la bouche. Cela veut dire « bonjour ». Dans la salle de cours de l’association Visuel langue des signes française (LSF), pas un seul son de voix. Sandrine, l’intervenante, anime un stage intensif. Elle est sourde et muette.

Assis en demi-cercle, neuf élèves sont attentifs à l’histoire racontée par deux d’entre eux. Les mains s’agitent. Elles vont du visage à la poitrine, attrapent au vol une mouche virtuelle, font des moulinets dans les airs, doigts repliés. Parfois, des rires fusent, comme à une bonne blague à laquelle le non initié ne comprend rien. La main est une voix, sa forme est un mot, sa position la syntaxe.

Transmettre ses émotions

Sandrine fronce les sourcils. L’expression du visage est très importante. Elle est liée aux signes et permet de traduire la négation, l’étonnement ou le sentiment. La bouche accompagne chaque geste, laissant échapper des clappements de langue. Petite musique rythmée qu’accompagne le claquement des mains et des doigts qui s’entrechoquent. Dehors, le bruit incongru des cris d’une mouette déchire le silence.

C’est la fin du cours et tout le monde « parle » en même temps. Une élève dessine de son index un point d’interrogation dans les airs. Sandrine explique les nouveaux mots découverts aujourd’hui. Chacun reprend le geste, corrige les erreurs. Un signe inapproprié veut dire tout autre chose. Une jolie rousse, avec une fleur blanche dans les cheveux, se bidonne. L’ambiance est à la rigolade parmi les onze stagiaires.

Surprise. Dans le couloir, les langues se délient ! Tous retrouvent l’usage de la parole.« C’est strictement interdit de causer durant le cours, sourit une participante. Ce serait de la triche et c’est une forme de respect vis-à-vis de Sandrine. » Tous ne sont pas confrontés au handicap. « Nous avons envie de communiquer autrement,explique le groupe. La langue des signes est une langue comme une autre. Mais l’enseignement est différent : on pense par l’image et on s’exprime par l’image. »Certains voient là aussi un bagage professionnel.

Nathalie HOUDAYER.

Vendredi 30 mars, de 10 h à 18 h, et samedi 31, de 10 h à 17 h. Portes ouvertes à l’association Visuel langue des signes, 32, rue de la Marbaudais. Renseignements : 02 99 78 16 51, www.visuel-lsf.org

Source : http://www.ouest-france.fr © 23 Mars 2012 à Rennes

2 COMMENTS

  1. @l’auteur de ce sympathique article,
    c’est presque faire offense aux sourds que de dire qu’ils sont aussi muets. Ils parlent comme vous et moi mais utilisent pour cela la langue des signes, leur langue….
    Je suis élève de Visuel RA depuis 2 ans en cours du soir. Et l’un des premiers messages que nous ont fait passer nos professeurs, c’est que les sourds ne sont pas muets…

  2. merci de m’avoir transmis l’envie de me rendre vendredi à La Marbaudais et de me permettre de m’approcher de cet univers qui m’est inconnu.
    à demain alors

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.