La main des sourds

Né sous ” les signes ” des étoiles

Frédéric Amauger n’est pas seulement passionné par l’astronomie, la philosophie et les sciences. Il est aussi un ardent défenseur de la culture sourde.

Frédéric Amauger a déjà écrit le tome II qui sera sous presse fin 2012 et a déjà entamé le troisième et dernier volet de la trilogie.

Une main en creux d’où jaillit un soleil, des planètes colorées de notre galaxie, des étoiles brillantes… L’œil est attiré par cette image qui illustre le livre de Frédéric Amauger, juste sous le titre L’Univers à portée de main. Le premier tome d’une trilogie. Le premier roman d’un genre nouveau. L’auteur est un jeune Poitevin de 35 ans, professeur agrégé de sciences physiques (*), astrophysicien, philosophe et, fait plus rare, locuteur de la langue des signes sans être sourd.

“ Tous les éléments du livre sont vrais ”

C’est à Paris, où il a vécu pendant 14 ans, qu’il va approcher la communauté sourde. « Grâce à un ami. J’ai aussi fait du théâtre avec Emmanuelle Laborit. Je n’ai aucune connaissance théorique de la langue des signes» Comme un musicien qui pratique un instrument sans la maîtrise du solfège, Frédéric Amauger immergé dans ce milieu va développer sa capacité à observer et devient vite bilingue. En parallèle, il s’investit au sein de l’association Planète science pour donner le goût des sciences aux enfants et notamment aux jeunes sourds. Petit à petit, ces expériences dans les deux cultures vont résonner avec ses passions et son esprit de défricheur. Elles viennent nourrir les grandes lignes d’une histoire qu’il ambitionne de coucher sur le papier. Une histoire qui serait à la croisée des chemins de ses multiples quêtes de connaissances. Ce sera un roman édité à conte d’auteur (« Un choix militant pour être plus libre. »). Il l’écrira en 2009 dans son Poitou natal (« Là, au calme, mon écriture s’est libérée. »). Son personnage principal, une jeune fille, sera sourd (Stella) et s’exprimera en langue des signes. Elle se posera des questions existentielles sur fond d’intrigue (« C’est une fiction mais tous les éléments autour des personnages sont vrais. On apprend beaucoup de choses. »). Et pour être au plus près des valeurs qu’il défend et parce que « les sourds ont une pensée visuelle », 90 planches ont été réalisées par une maman de l’association guadeloupéenne Bebian, un autre monde, qui milite pour le « réveil sourd ». Tous les droits du livre seront d’ailleurs reversés à cette association. La boucle est bouclée. Décidément, Frédéric Amauger n’a pas que la tête dans les étoiles, il a aussi le cœur sur la main.

(*) Il enseigne aujourd’hui au lycée Aliénor-d’Aquitaine de Poitiers.

> « L’Univers à portée de main » aux éditions La Compagnie Littéraire. 20 € dans toutes les libraires et sur Internet. www.compagnie-litteraire.com

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr © 26 Février 2012 à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.