Le portail d'information sur les sourds et langue des signes
<> <>
Hauts de Seine Habitat

Bouguenais : des parents se battent pour l’ouverture d’une classe en langue des signes française

Emmanuel et Soizick Lucas-Pothin avec leurs enfants Nolan et Kenaïg.

Soizick et Emmanuel Pothin-Lucas, parents de trois jeunes enfants, sourds de naissance, se battent depuis trois ans, pour l’ouverture d’une classe en langue des signes française en sud Loire. Soutenus par l’association des parents d’enfants sourds et entendants de Loire-Atlantique, accompagnés par la ville de Bouguenais dans leurs démarches, ils déplorent l’attentisme de l’inspection académique. L’APES se mobilise et appelle à un rassemblement le mardi 28 février devant l’inspection académique de Nantes.

Source : http://www.presseocean.fr © 23 Février 2012 à Nantes

7 commentaires
  1. sylvie dit

    Battons ensemble pour que des familles d’enfants sourds puissent avoir un véritable choix et qu’il y ait obligatoirement une classe bilingue LSF/FRANÇAIS dans chaque département,la loi 2005 doit être respectée…c’est ce que déplorent de nombreuses associations de parents de sourds…il y a des parents qui sont contraints d’apprendre la LPC alors qu’ils voulaient que leur enfant sourd apprenne la LSF…du coup,ils font les deux,ce n’est pas normal.C’est un paradoxe où on dit aux parents qu’ils ont le choix mais concrètement,ils n’ont pas le choix!.Je soutiens cette famille et j’éspère qu’un jour,ils seront écoutés!!!

    1. Webmaster dit

      Bonjour,
      Vous trouverez un document intéressant sur le prétendu choix parental “offert” aux parents d’enfants sourds, ici:
      http://apes-lyon.fr/wp-content/uploads/le-pretendu-choix-parental.pdf
      Bien apaisement,
      APES Lyon

      1. sylvie dit

        merci beaucoup, j’ai noté le site et j’y suis très intérèssée,je suis une sourde qui travaille dans une association de parents de sourds(autre que le APES,je ne peux pas dire plus pour éviter de me localiser et me reconnaître) dans le cadre des cours de LSF,le paradoxe entre la loi et le concret est une réalité, qui n’a pas vraiment changé depuis des années… et l’hypermédicalisation de la surdité ne fait que d’aggraver la situation car ces soi-disant spécialistes de la surdité encouragent ces parents à pratiquer l’intégration individuelle de l’enfant sourd avec l’oralisme soutenue de préfèrence codée,eux ne sont pas sourds et sont en incapacité de se mettre à la place du sourd,pour moi,l’intégration individuelle est une maltraitance …l’intégration regroupée est vraiment un minimum qu’on devrait autoriser avec obligatoirement une personne formée et de qualité (en LPC OU EN LSF,pour cela,il faut un diplôme de qualification et des notes professionnelles pour contrôler la qualité par une évaluation annuelle avec un professionnel du LPC ou un sourd professionnel de la LSF,il y en a de piètres codeurs et d’interfaces qui signent à 10% de ce que dit l’enseignant,j’en ai vu et c’est inacceptable!).Je soutiens l’association APES POUR LA GLOBALISATION DES CLASSES BILINGUES,j’y suis très intérèssée.Bonne journée à tous! et encore merci à APES Lyon!!!Sylvie

  2. isabelle dit

    je vous souhaites que vos demarches abboutissent , cela serais bien que pour nos amours ainsi que pour nous il y ais plus d’etablissement et des professionnels pour les aider dans l’apprentissage
    je suis du lot et garonne je ne pourrais venir
    je pense a vous
    courage et gardons espoirs que les choses evoluent pour les sourds

  3. alain dit

    Il faut distribuer à tous les associations pour respecter à notre culture et il faut écrire à mme morano pour défendre les droits et aussi mme debord rosso deputée specialiste des droits des handicaps et la loi des decrets des handicapés 2005
    bon courage et bonne chance

  4. Alice dit

    C’est bien de se battre pour la création de ces classes bilingues, c’est nécessaire.

    Mais je suis plutôt pessimiste, car si après vingt ans, l’école a encore changé, tout le temps même, malgré qu’à un certain moment on a trouvé une bonne voie, ce n’est plus la peine… L’école pour entendants est de plus en plus pourrie elle aussi. Tout le monde s’en fiche. Et ce ne seront pas les futurs jeunes adultes qui vont s’occuper de ce big problème. C’en est attristant.

    Je ne dis pas de laisser tomber ces parents et leurs enfants sourds, au contraire.

    Qu’en est-il aux USA ? Ils ont progressé dans ce domaine ?

  5. do dit

    nous battons ensemble pour creér des classes bilingues lsf et franacis ecrit..allez!!on ne laisse pas ca!!c’est pour l’avenir aux enfants sourds c’est important.allez!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.