La danse des enfants malentendants

Ils peuvent suivre les cadences dictées par la musique malgré leur surdité

Ce n’est pas parce qu’ils sont sourds qu’ils ne peuvent pas danser. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, grâce aux vibrations générées par la sonorisation, cette activité artistique considérée comme indissociable de la musique est bel et bien accessible aux personnes sourdes ou malentendantes.

Force est de constater qu’une personne sourde ou malentendante peut bel et bien pratiquer la danse voire participer à une pièce de chorégraphie, à condition qu’elle apprenne. Cela s’effectue à l’aide d’une sonorisations qui lui permet d’être en phase avec la cadence dictée par la chanson.
« Les vibrations provoquées par la sonorisation et ressenties par le biais du parquet permettent aux malentendants d’apprendre à danser et de suivre la musique. Sans sonorisation puissante, l’enseignement d’une danse à des malentendants est voué à l’échec. Outre la sonorisation, le prothèse auditif est aussi l’un des matériels nécessaires à l’apprentissage de la danse aux malentendants », explique Fenotiana Ramiandrisoa, enseignante de danse aux jeunes et enfants malentendants au Centre Akama (un établissement qui s’occupe des sourds et des malentendants) sis dans le quartier de 67 ha.
Dur labeur
Enseigner la danse aux enfants malentendants n’est pas une entreprise facile. En général, il leur faut, un à un mois et demi, pour arriver à bien maîtriser une chorégraphie. Cela vient du fait que, ces enfants, à cause de leur handicap, mettent beaucoup de temps pour retenir les gestes et les cadences. « Les malentendants ont besoin de beaucoup de temps pour apprendre une chorégraphie. La plupart du temps, j’ai dû répéter à plusieurs reprises l’enseignement, car ceci dépend surtout de la musique. Or, beaucoup d’entre eux sont novices dans le domaine de la chanson, bien qu’ils aient des prothèses auditifs », fait remarquer Fenotiana. A l’Akama, les enfants malentendants suivent les cours de danse le samedi après-midi.Des étapes
Les malentendants qui suivent les cours de danse au Centre Akama sont repartis en deux groupes selon leur âge. Le premier est destiné aux enfants et le deuxième aux jeunes. Au groupe des enfants, on enseigne des chorégraphies très simples correspondant à leur niveau. Mais au fur et à mesure qu’ils avancent en âge, l’enseignement devient de plus en plus difficile.
Il est plus facile d’enseigner aux enfants de moins de 9. Ils sont classés dans le premier niveau. Le deuxième niveau regroupe les enfants de 12 à 17 ans. À partir de 18 ans, les apprenants sont classés dans le troisième niveau. À ce stade, les malentendants qui ont suivis sans arrêt les cours de danse deviennent de véritables professionnels.

Perspective
Le centre Akama projette d’organiser des activités artistiques visant à faire connaître au public le talent des malentendants en apprentissage dans cet établissement. Les différents responsables, ainsi que les enfants et les jeunes malentendants sont actuellement à pied d’œuvre pour préparer cet évènement. « Organiser un spectacle de chorégraphie n’est pas chose facile. Réaliser ce genre d’évènement ne se fait pas non plus à la légère mais avec conviction. Les participants doivent, avant tout, aimer la musique, la danse mais surtout aimer la vie. Nous comptons présenter un grand nombre de chorégraphies pendant cet événement. C’est pourquoi, les danseurs doivent se concentrer », affirme Fenotiana Ramiandrisoa, enseignante de danse au Centre Akama 67 ha. Et elle de mentionner que les malentendants sont des personnes comme les autres. Ainsi, ils rêvent aussi d’être connus, et d’avoir leur place dans le monde artistique. C’est surtout le cas de ceux qui ont le talent de danseur.
Les éducateurs, dans cet établissement, ainsi que les parents des enfants et jeunes malentendants lancent donc un appel à tout un chacun, surtout aux artistes pour qu’ils puissent se donner la main afin de réaliser ce projet.

Source : http://www.lexpressmada.com © 1 Février 2012  à  Madagascar
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.