A la une

Engagé, généreux et aimé: RIP Gaétan Noël

Gaétan Noël

Il est né en 1948 et s’est éteint le 7 novembre 2011, à l’âge de 63 ans. Son nom? Gaétan Noël. Un homme aimé et tellement apprécié par la communauté de l’APPAL (Association des personnes avec problèmes auditifs des Laurentides) que cette dernière a voulu lui rendre un dernier hommage.

Sujets : 

Au terme des confidences échangées sur le personnage, force est d’admettre que l’homme a su gagner le cœur de bien des gens. Tendresse ou encore sympathie profonde envers lui, ceux qui ont raconté l’histoire de Gaétan ne l’ont pas toujours dite avec des mots, mais également avec des gestes. De ces mouvements de mains gracieux et vifs se construiront des phrases, des états d’âme, et des pensées, le tout rapidement traduit par l’interprète qui siégera un peu comme un phare sur la tour de Babel. Sans elle, le dialogue n’existerait pas. Elle sera (et même, seront) d’une importance capitale durant tout le périple d’insertion dans ce monde du silence.

Gaétan

Ils ont donc pris la parole ou les mains à tour de rôle, directrice et directeur de l’APPAL, sœur et frère, amis et collègues de Gaétan.

En premier lieu, ils ont mis de l’avant l’engagement de Gaétan au sein de sa collectivité, suivi de son refus de promouvoir sa surdité pour récolter de la pitié. Au contraire, il faisait partie de ces quelques exceptions qui préfèrent donner plutôt que de recevoir.

Comment parvenait-il à s’investir autant, à se dévouer envers les autres alors qu’il était sourd et muet? Gaétan le faisait par instinct.

«J’ai connu Gaétan en 1995, date à laquelle j’ai enseigné la langue des signes à sa mère. Gaétan arrivait déjà à s’exprimer à sa façon et pour lui, c’est toujours demeuré la meilleure manière de communiquer. Il détenait sa propre gestuelle qui lui permettait de se faire comprendre», explique en langage des signes Line Laforest, adjointe à la direction à l’APPAL.

Son histoire

Gaétan n’aurait pas été sourd, si une méningite ne l’avait pas terrassé à l’âge de trois mois, le laissant avec des séquelles permanentes. Toujours est-il que ce handicap n’aura pas eu raison de lui, car sa mère a veillé au grain en refusant de le traiter comme un infirme. C’est assurément pour cette raison que celui-ci s’est bien intégré à la société, croit son frère, Fernand Noël.

«Enfants, nous faisions de grandes randonnées à vélo, se souvient Fernand. On avait inventé, en quelque sorte, une façon de se comprendre. Toutefois, pour moi et Denise, notre sœur, il a été plus facile de communiquer avec lui après avoir appris la langue des signes

La langue de Gaétan se composait de mots qu’il déposait dans ses gestes. Un dialecte sans doute très différent de la langue des signes, mais qui lui permettait de s’exprimer comme il l’entendait. Sa présence et sa serviabilité pour l’humain le conduiront à être considéré (par les autres) comme un philanthrope qui aurait vendu sa chemise pour les autres.

«Vous savez, il était toujours là pour les autres. Il sortait les poubelles de ses voisins, pelletait leur entrée l’hiver», souligne son frère. «Lors de nos assemblées annuelles, il arrivait deux heures à l’avance, toujours prêt à nous aider», ajoute Line Laforest avec un sourire.

L’église

De par l’éducation religieuse qu’il a reçue, Gaétan entretenait avec l’église une relation intime et authentique. D’ailleurs, il n’était pas rare de le voir offrir de son temps à l’église Sacré-Cœur de Sainte-Thérèse. C’est d’ailleurs à cet endroit précis que Gaétan est mort, le 7 novembre. Une crise cardiaque l’a emporté sur le coup. Il est décédé juste après la messe.

«Il y a une belle symbolique», mentionne-t-on. «Oui, “Il” avait besoin d’un portier là-haut», ajoute-t-on en riant. Encore aujourd’hui, à l’APPAL, le souvenir de Gaétan Noël demeure entier: «Frère Gaétan? Ça sonne plutôt bien

NDLR: Gaétan Noël a reçu la médaille Émilien-Frenette, une médaille d’argent de mérite diocésain.

Source : http://www.nordinfo.com © 3 Février 2012 à Canada

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.