Le joueur sourd qui transforme l’essai

Avec ses coéquipiers, Simon a développé une communication par signes particulière.

Simon Piret Catégorie société

Le rugbyman Simon Piret, sourd, évolue dans le championnat de première division

Talentueux rugbyman, Simon Piret a fait toutes ses classes au RC Frameries. Il est aujourd’hui un des piliers de l’équipe première, avec laquelle il a atteint, en 2009, la finale du championnat de Belgique. A priori rien ne distingue ce gaillard d’1m76 pour 85 kg de ses coéquipiers. Pourtant Simon est sourd…

Le jeune homme de 23 ans s’est parfaitement intégré. “ On a tendance à oublier sa surdité. C’est lui qui a réussi en grande partie son intégration. C’est lui qui s’est adapté ”, précise François Bultez, son entraîneur.

Simon lit parfaitement sur les lèvres et utilise l’écrit pour les sujets plus complexes, comme pour parler de ce qu’il ressent avant une rencontre importante. Sur le terrain, pendant un match, les joueurs ont développé leur propre langage. Personne n’a jamais appris la langue des signes mais la communication passe bien. Les arbitres connaissent Simon et s’adaptent. Même s’il en profite parfois! “ J’avoue que, parfois, je fais semblant de ne pas me rendre compte que je commets une faute et je poursuis l’action! ”

Il suffit de voir Simon quand il parle de rugby pour comprendre à quel point il est passionné. “ Le rugby, c’est la terre, le contact avec le sol. Chaque match est un vrai combat ”, annonce-t-il.

Simon Piret est également un excellent joueur. “ Sa place a évolué au fil des années. Il n’y a pas si longtemps, il jouait derrière. Aujourd’hui, c’est un troisième ligne ”, explique son entraîneur. Doté de qualités physiques hors normes, il a développé de nombreux atouts supplémentaires. “ C’est un gros bosseur. Il s’entraîne tous les jours. Il a également une grande force de caractère ”, continue François Bultez.

Aujourd’hui, il est non seulement un titulaire à part entière du XV de la cité Piérard, mais il a aussi été plusieurs fois sélectionné en équipe nationale jeune, notamment pour les championnats d’Europe moins de 18 ans et moins de 19 ans. Il devrait prochainement faire partie de la sélection des moins de 23 ans. Il espère rejoindre les “ Diables Noirs ” et rêve de prendre part à une Coupe du Monde.

Quand la saison de rugby est terminée, Simon fait du MMA (un sport de combat) et du cross-fit (mise en condition physique).

Son intégration, Simon l’a aussi réussie. Après avoir terminé ses études secondaires au centre rugby-étude, il a été étudié l’architecture pendant un an avant de se tourner vers l’ingéniorat industriel. Aujourd’hui, il est dessinateur industriel chez ORES.

Pour l’instant, Simon Piret a transformé tous les essais!

Avec ses coéquipiers, Simon a développé une communication par signes particulière.

Source : sudpresse.be © 11 Janvier 2012 à Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.