3 COMMENTS

  1. les administrations ont ecrit souvent “sourd-muet” sur les dossiers aux personnes sourdes (banques,poste,sports,etc..) ca nous fait vraiment chier car ils ne comprennent pas “sourd”..”sourd-muet” est un mot autrefois.et maintenant “sourd” est un mot moderne car il y a des interpretes,entendants apprennent la lsf,entreprises collegues lsf,etc..mais pas assez des informations aux administrations,etc..pour etre clair,connaitre et respecter.

  2. c’est vrai,le mot sourd-muet est un stérotype parmi les stérotypes sur la surdité qui accentue la méconnaissance du handicap auditif…les parents entendants n’ayant jamais eu un enfant sourd ont entendu pendant des années le terme “surdi-mutité” qui est une information fausse sur les sourds et dès qu’ils découvrent que leur enfant n’entend pas,ils imaginent toujours que la surdité est relatif au mutisme…c’est pourquoi la mentalité doit évoluer,les SOURDS NE SONT PAS MUETS,l’apprentissage de la parole orale est guidé et non naturel,et l’audition appareillée ou implantée ne fait pas forcément d’une personne parlante orale …mais tous parlent à leur façon,mon bilinguisme m’a permis de voir les choses sous plusieurs angles…la croix sur la bouche signifie silence donc des personnes du silence,audition non fonctionnelle et le mutisme doit accompagner du non-mouvement des lèvres et d’un trait spécifique du mutisme…les anglophones n’utilisent pas le mot “silence” mais juste deaf en montrant deux doigts à l’oreille(premier doigt symbolisant l’oreille,le deuxième doigt symbolisant le barrage donc pictogramme de l’oreille barrée).La mauvaise traduction date du XIXème siècle donc il faut le corriger et arrêter d’utiliser le terme “sourd-muet”,c’est même l’inverse,nous sommes très bavards comme des pies…il suffit d’aller au café-signes pour se rendre compte!.sourdialement

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.