A la une

Des signes autour d’un café

C’est une nouveauté : jeudi 6 octobre, se déroulera un “café signe”. Le principe ? Autour d’un café, les participants échangent en langue des signes. Le projet est porté par un groupe de sourds de Coutances.

Jeudi 6 octobre, la Ville accueille une nouveauté originale : un ‘café signe”.

“Le soir, je n’ai pas l’occasion de sortir avec mes copains sourds, comme tout le monde. Là, je vais pouvoir le faire, cela ne m’est jamais arrivé”. Sébastien Rouland est sourd. Accueilli à l’Esat de Coutances (Etablissement et service d’aide par le travail), il attend avec impatience, comme les onze autres sourds de cette structure, le premier “café signe”. Le principe est simple. Le café rencontre est très “tendance”, cette nouveauté s’en inspire. “C’est un temps d’échange autour d’un café, sur des thématiques très diversifiées, de manière plutôt informelle”, explique Audrey Gastebois, une des instigatrices du projet. Seule et importante différence : le langage n’est pas parlé, mais signé.

“On est enfermé chez nous le soir, il n’y rien pour nous”
La rencontre s’adresse à qui veut sur le département et elle pourrait vite rencontrer le succès chez une population de sourds signants, aussi difficile à recenser qu’isolée socialement. “Il s’agit de faire du lien avec les sourds qui sont seuls”, explique Audrey Gastebois. Ce n’est pas Gilles Fauchard, aussi accueilli à l’Esat, qui dira le contraire : “Je veux vraiment rencontrer d’autres sourds pour communiquer et même avoir leur mail pour prolonger la conversation”. Le café signe est ouvert également aux entendants signants, qui sont aussi motivés que les déficients auditifs de l’Esat par cette initiative. C’est grâce à ces derniers qu’elle a vu le jour. Parce qu’ils l’ont poussée très fort, mais aussi parce que “L’idée vient de leur besoin”, précise Audrey Gastebois. Souvent seuls, les sourds de l’Esat aspirent à une vie sociale. Comme tout le monde.

Des formations pour les entendants
Un groupe de sourds signants, important à l’échelle de la ville (voir ci-contre), un café signe qui propose de propager localement ce langage, Coutances n’est-elle pas en train de devenir une capitale du signe ? C’est déjà un peu le cas… Dans un cadre plus large, Audrey Gastebois, formatrice en langue des signes, distille en effet localement aux entendants des formations à ce langage. “Des mots de mains”, telle est le nom de cet enseignement sur quatre jours, qui s’adresse aux professionnels, mamans, assistantes maternelles, curieux… “Faire intervenir le geste facilite la communication”, explique-t-elle. Le meilleur exemple : les bébés, mais aussi les tout jeunes enfants. Sur le Coutançais, une trentaine d’assistantes maternelles sont déjà formées. Jusqu’à la médiathèque, où Patricia Drouet, qui récite des comptines aux jeunes enfants, a été formée à la langue des signes et mêle désormais le geste à la parole.


Douze sourds qui comptent
Un groupe de sourds est accueilli à l’Esat de Coutances depuis 1997. Ils étaient 8 au départ, 12 aujourd’hui. Les professionnels de l’Esat sont formés à la langue des signes, donnant plus de poids à la volonté de la structure de s’impliquer dans la prise en charge de ces personnes, où la surdité est un handicap associé à un léger handicap mental. “Souvent, dans un Esat, on trouve un sourd ou deux, avec personne à qui parler. Ici, ils sont en groupe et c’est leur force”, explique Sylvie Thomas. Cela leur permet d’avancer vers l’extérieur. Ainsi de ces trois personnes qui passent en ce moment le code de la route. “Seul, c’est le parcours du combattant”. Au sein de l’Esat, les sourds sont bien intégrés. “Nous sommes connus pour accueillir les sourds, deux sont d’ailleurs sur liste d’attente”, explique Henri Kapp, le directeur. Une preuve de leur intégration : leurs collègues handicapés entendants souhaitent apprendre la langue des signes pour mieux communiquer avec eux.

Source : http://www.lamanchelibre.fr © 2 Octobre 2011 à Coutances

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.