La bibliothèque informe et sensibilise à la surdité

Nathalie Jedrusiak souhaite faire comprendre ce handicap.

Chaque année, sous le cadre d’un Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), la bibliothèque Jacques-Duquesne …

de Liévin travaille sur un projet, financé par la Ville et l’État. Pour cette saison, c’est la surdité et la langue des signes qui ont été et seront abordés.

« On voulait que tout le monde comprenne ce que c’était qu’être sourd et toutes les difficultés que ces personnes vivent. » Nathalie Jedrusiak, responsable des animations de la bibliothèque Jacques-Duquesne, était aussi attentive que la quarantaine d’enfants présents, hier en fin de matinée, pour la représentation de Patricia Mazoyer.

Spectacles, expositions et formations

À travers l’histoire d’un père Noël sourd qui peine à comprendre les commandes des enfants, des jeux et une chanson, l’artiste malentendante lyonnaise a su passer le message : la surdité est dure pour ceux qu’elle touche et il faut être conscient de ce handicap dit « invisible ».

« Nous avons sensibilisé les professionnels, les enfants, et nous allons aussi nous adresser au tout public, le 9 décembre au pôle nord de la bibliothèque » retrace la responsable des animations. Elle a travaillé le 29 septembre pour la Journée mondiale de la surdité et organisé les représentations sur la langue des signes.

Une sensibilisation qui passera ensuite par deux expositions dont une sur les risques auditifs, une formation de trente jours à la langue des signes et un dernier spectacle en février.

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 28 Octobre 2011 à Lens

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.