La main des sourds

Finale de La Meilleur Danse : Yann-Alrick et Flore s’imposent

Malgré sa surdité, Yann-Alrick s’est imposé en finale, mardi soir, avec sa pétillante partenaire, Flore. Impressions du duo à chaud.

rmés de leur énergie, leur envie et leur talent, les six finalistes de La Meilleure Danse, première compétition télévisée avec des artistes anonymes, ont décoiffé le public survolté des Studios du Lendit, le jury, ainsi que 1,3 million de téléspectateurs. Un record d’audience pour cette émission pleine de peps et de magie. A l’issue de cette finale en trois temps, organisée autour de duels, Yann-Alrick, 21 ans, et Flore, 23 ans, seuls représentants des danses de salon, ont remporté 30.000 € et surtout un contrat avec l’un des jurés, Franco Dragone. Le grand favori, Mansour, a déclaré forfait : repéré grâce à l’émission, il a été engagé sur un spectacle du Cirque du Soleil. C’est donc le duo formé par Speedylegz et Diablo, danseurs de hip-hop expérimental, qui a donné du fil à retordre à Yann-Alrick et à Flore, spécialistes de boogie-woogie. Dans la loge, encore sous le choc, l’émotion des deux amis est palpable. « Lorsqu’on s’est retrouvés face à Speedy et Diablo, on les voyait gagnants, commente Yann-Alrick. Ils nous impressionnaient beaucoup. » Ce duo très attachant doit la victoire à sa prise de risques en finale. « On a ouvert l’éventail pour montrer qu’on était très complets, souligne Yann-Alrick. On a injecté de la samba dès le premier show, sur le second on a commencé avec des pas de hip-hop et on a terminé avec un cha-cha et de la rumba. » Le premier défi, danser avec des cordes et des rubans, était très humoristique. Le deuxième, sur des musiques de cinéma, plein d’énergie. Le troisième, autour d’un banc, très poétique. « On s’est fait aider par deux chorégraphes, Julia et Charly », confie Flore.

Torse nu

Si la jeune femme est un vrai clown sur scène, son compère ne manque pas d’humour, lui non plus. « J’ai dansé torse nu, on a peut-être gagné des voix comme ça », s’amuse Yann-Alrick. Ses prouesses sont d’autant plus impressionnantes qu’il est atteint de surdité depuis l’âge de 8 ans. Obligé d’ôter ses prothèses auditives sur scène, à cause de la sueur, il n’entend pas la musique. Un vrai handicap pour un danseur. Mais il en ressent les vibrations. La danse, il l’a dans le sang depuis l’âge de 6 ans, lorsqu’il a découvert un clip de Michael Jackson. Il a commencé le boogie à 10 ans et rencontré Flore il y a deux ans, lors d’une démonstration de danse pour une marque de chaussures. La Meilleure Danse a changé le destin du duo, qui donnait jusqu’à présent des cours à l’école Feeling Dance Factory de Pantin. « Avec mes 15.000 €, je voudrais partir aux Etats-Unis, annonce Flore. Je rêve de me former à d’autres danses. » « Ah, je viens de me faire plaquer en direct par ma partenaire ! » plaisante Yann-Alrick. Mais pas de panique : le couple n’a pas l’intention de se séparer. Trop heureux d’avoir relevé un défi de taille : prouver que les danses de salon ne sont pas ringardes.

Source : http://www.francesoir.fr © 13 Octobre 2011 à France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.