La main des sourds

25 ans classes LSF à Toulouse

https://youtu.be/LZoA14cPxeI

Bonjour à tous !

 

Je vous rappelle qu’un grand évènement est organisé à Toulouse pour fêter les 25 ans des classes bilingues de Toulouse ! Il aura lieu le samedi 22 et le dimanche 23 octobre.

Vous trouverez le programme ci-jointe en pdf.

 

25 ans sont passés, quelques centaines d’élèves y ont étudié, des lauréats au Bac, et des professeurs titularisés. Et nous avons vu un professeur de LSF devenir inspecteur ! Tant d’histoire a lieu depuis 25 ans.

 

Il y a 25 ans, alors que la loi oblige les classes à avoir au moins une session d’orthophonique pour les enfants sourds, des parents soucieux de l’avenir de leurs enfants sourds, des adultes sourds, des associations telles que 2LPE se sont battus pour ouvrir une classe bilingue. Convaincus que c’est la seule solution pour que leur enfant sourd réussisse, ils se sont battus face au rectorat, face à la DDASS, face au conseil général, et face au gouvernement.

Les enfants ont compris la chance qu’ils avaient, participaient à la lutte. Ils ont travaillé, beaucoup travaillé pour faire leur preuves. Les enfants, les parents, les maitresses, les associations ont mainte fois manifesté pour revendiquer le droit à l’éducation dans leur langue maternelle.

 

Arrive enfin la loi Fabius de 1991 qui consent au libre choix d’éducation. Un grand pas pour les classes bilingues qui ouvrent des portes aux enfants sourds. Mais la lutte n’était pas fini, les professeurs étaient payés par les parents avec leur AES. Il fallait se battre pour faire reconnaitre la place des professeurs.

 

Une longue histoire du militantisme importante pour la communauté sourde. Ces classes bilingues ont permis à bon nombre d’enfants sourds de réussir sa vie. Ces luttes ont permis de tenir pendant 25 ans ces classes LSF.

L’essor des parents d’enfants sourds venus s’installer à Toulouse pour assurer une éducation convenable augmente chaque année.

 

Mais tout n’est pas terminé. Les classes LSF en France restent encore très fragile. Certaines risquent de fermer ses portes. D’autres sont si faible que la société ne leur fait plus confiance. D’autres régions comme la Bretagne continuent à se battre pour ouvrir une seule classe face à un bloc impénétrable du rectorat.

 

Pourquoi ? Parce que le militantisme faiblit. On ne se bat plus comme autrefois. On laisse couler, on laisse faire dans notre confort personnel.

 

Avez-vous songé à l’avenir de vos enfants ? Avez-vous songé que si toutes les classes LSF ferment ses portes, ces classes qui font la fierté de l’Europe, la force de la communauté sourde se fera ressentir et vont battre de l’aile ?

Avez-vous songé à cela ?

 

Alors, n’hésitez pas à venir à l’évènement des 25 ans des classes LSF de Toulouse. Ce sera l’occasion de rediscuter de la place du militantisme dans notre société actuelle, et de l’avenir des classes en France. Plus on est nombreux, plus on sera forts.

Militantisme, solidarité et avenir sont les maitres mots.

 

Les inscriptions cloturent le 10 octobre. Inscrivez-vous vite et venez ! L’entrée aux conférences et débats est gratuit.

Vous pouvez envoyer un email d’abord à apes.25ansclasseslsf@gmail.com

Ensuite, pour les réservations aux repas du midi, soir et dimanche midi, il faut confirmer par mail et envoyer le chèque le plus tôt possible.

 

Je vous remercie beaucoup. N’hésitez pas à en informer à votre famille, amis, collègues, association, entreprises…

 

Julia PELHATE et le comité d’organisation.

1 commentaire
  1. une pers de la langue sourde dit

    Normal, la région bretonne ou les parents entendants ou sourds se battent pour avoir des classes bilingues comme Paris aussi, malgré les sourds Parisiens partent à Toulouse car , pour eux, ils ne savent pas combattre pour obtenir des classes bilingues. Donc ils trouvent qu’à Toulouse c’est presque fait… donc ils s’installent et Paris, que devient il???

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.