Les nouvelles technologies à la rescoussedes personnes malentendantes

Jean-Pierre Dupont, responsable du CFLS.

« Imaginez vous voyageant en Russie ! Vous avez un accident… Vous ne savez pas quoi faire …

car vous ne parlez pas le russe ? Eh bien, moi, c’est mon souci tous les jours en France. » Pour s’exprimer, Jean-Pierre Dupont fait de grands gestes. Rien de véhément là-dedans. Ce responsable du Centre de formation à la langue des signes (CFLS) emploie, justement, la seule méthode lui permettant d’éviter l’isolement. Encore faut-il avoir, à ses côtés, une personne apte à traduire ses gestes en paroles.

Une insertion encore difficile

À partir de demain, et jusqu’à samedi, Lille accueille les Journées mondiales des sourds. Ces rencontres seront l’occasion de rappeler que l’insertion des personnes sourdes dans un pays riche et développé comme la France demeure une tâche loin d’être achevée. Les organisateurs de ces Journées profiteront cependant de l’occasion pour rappeler qu’un moteur peut largement contribuer à accélérer cette intégration. En l’espèce, les nouvelles technologies. D’où la présence, à ce rendez-vous lillois, d’opérateurs comme Orange.

Une conférence peut ainsi devenir l’occasion de distribuer des bons et des mauvais points. Jean-Pierre Dupont adresse ainsi un coup de chapeau à la Caisse d’allocations familiales de Lille où différents outils high-tech sont mis à la disposition des personnes malentendantes. Ailleurs, il faut souvent se contenter de boucles magnétiques, des équipements permettant de connecter les micros des agents aux appareils auditifs des usagers. « À Lille, nous développons l’accessibilité de ces personnes grâce à un équipement web sourds », commente Sylviane Delacroix, adjointe au maire déléguée aux personnes handicapées.

Traduction à distance

Grâce à un système de webcam et d’écrans vidéo, une personne à un guichet (état civil, Pass enfant, cantine scolaire…) peut bénéficier d’une traduction à distance en langage des signes.

Les rencontres de cette semaine doivent également présenter tous les avantages, en faveur des personnes malentendantes, pouvant découler de la technologie mobile 3G. Les sourds disposent aussi dorénavant d’un numéro d’appel d’urgence, le 114. • L. B.

Maison de l’éducation permanente, place Georges-Lyon. De jeudi à samedi. Début des rencontres à 9 h.

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 21 Septembre 2011 à Lille

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.