Une langue à part entière

Des gestes pour mieux se comprendre.

La langue des signes est née d’une observation faite par l’abbé Charles Michel de l’Epée (1712-1789) : il avait remarqué comment deux sœurs jumelles sourdes communiquaient entre elles par des gestes qu’elles avaient inventés, représentant directement des idées…
Après avoir été développée et reconnue pour l’enseignement des sourds, la langue des signes française (LSF) a été interdite en 1880, lors d’un congrès médical à Milan, suite à l’intervention de défenseurs de l’oralisme. Et au XXe siècle, l’ambition était de résoudre les problèmes uniquement par les prothèses, la chirurgie, l’orthophonie… La LSF est réapparue en 1970 pour reprendre officiellement sa place dans l’éducation (JO du 19 décembre 1990).
Enfin, la loi du 11 février 2005 a reconnu la LSF comme langue à part entière, précisant en outre que les établissements recevant du public devaient permettre à toute personne handicapée d’y accéder et d’y recevoir des informations.

Source : http://www.lunion.presse.fr © 13 Septembre 2011 à Château-Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.