La main des sourds

Des interprètes comme les autres

300 000 personnes sont concernées en France.300 000 français et françaises de nationalité et de culture, mais qui parlent une autre langue : la langue des signes. Être sourd ou malentendant ne serait pas un handicap si le reste de la société parlait la langue des signes mais c’est très rarement le cas et ces personnes doivent souvent donc faire appel à un interprète. Ex-aequo est une petite entreprise d’interprétariat en langue des signes qui vient de se monter à Lyon et Philippe nous propose de découvrir ce métier à part

Plus d’info sur : www.ex-aequo.fr

Source : http://podcast.rcf.fr © 18 Juin 2011 à France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.