Diffusion du documentaire SIGNER LA VIE

1

Le documentaire de Céline Thiou consacré à l’apprentissage de la langue des signes sera diffusé pour la première fois Mardi 23 août à 00h40 sur France 3.

SYNOPSIS DE SIGNER LA VIE

Elisabeth, interprète en langue des signes, accompagne la vie des sourds dans les grands et les petits moments : rendez-vous chez le médecin, entretien d’embauche, visite de musée, mariage, préparation à l’accouchement. Elle permet la communication entre sourds et entendants, prêtant sa voix aux uns et ses mains aux autres. Dans l’exercice de ce métier encore méconnu, Elisabeth est le témoin engagé des relations intimes qui se nouent dans les événements les plus importants et les plus dérisoires d’une vie. La suivre dans sa pratique, c’est s’interroger sur l’altérité, mais sans focaliser sur le handicap, c’est regarder au microscope des espaces où circule une parole entre deux langues, entre deux mondes.

Elisabeth est interprète en langue des signes. Jeune femme pétillante, la trentaine, elle est sollicitée par des malentendants pour les aider dans certaines situations de leur vie quotidienne : visite d’un musée, leçons du code de la route, inscription au Pôle emploi, achat d’une tondeuse à gazon avec les conseils du vendeur… Céline Thiou, réalisatrice, l’a suivie partout, filmant ces moments où Elisabeth, selon ses propres termes, se transforme en « outil de communication ». Sa vocation tient à une chose : « Que tout le monde ait la liberté de s’exprimer. »

Mais comment trouver sa place dans une interaction plutôt intime (un rendez-vous médical par exemple) qui se limite d’habitude à deux personnes ? « Je dois rester fidèle au message, ne pas le commenter, ne pas m’immiscer dans la conversation, dit-elle. Rester neutre, me faire oublier. » Quitte à dérouter des malentendants, dont certains solliciteraient volontiers ses conseils.

On est épaté par la variété des situations dans lesquelles Elisabeth est amenée à exercer son métier : on la voit notamment traduire (non sans mal) en langue des signes les explications d’un imam sur le pèlerinage à La Mecque. Ou bien traduire une conférence sur les retraites… La jeune femme parle avec passion de son travail, de son rôle. « Interpréter, c’est simplement passer d’une langue sonore, basée sur la voix, l’oral, à un langage visuel, basé sur l’espace. » De jolies idées de réalisation viennent parfaire ce portrait d’une profession peu connue.

Source : http://television.telerama.fr ©

1 COMMENT

  1. Bravo Elisabeth pour votre diversitée,votre adaptation à toutes les différentes situations et surtout j’ai bien observé vos changements physiques lors des moment ou il faut ressortir l’angoisse (accouchement) et la joie lors du baptème. le plus difficile est d’aller très vite lorsqu’on épele. Dommage pour l’heure tardive…

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.