Le Kayak Wasquehal club organise des séances pour les personnes sourdes

1
Florent Lacroix et Juliette Stoops voudraient accueillir les élèves des écoles pour jeunes sourds.

Désireux de promouvoir le sport auprès du public handicapé, le Kayak Wasquehal club a ouvert, depuis la semaine dernière, des séances spéciales pour les personnes sourdes. Cet hiver, une dizaine de membres ont suivi des cours particuliers pour apprendre la langue des signes dispensés par Juliette Stoops, kayakiste adhérente depuis un an, qui a essaimé l’idée.

Les clubs qui ont une section handisport, ce n’est déjà pas bien répandu… Encore moins les clubs de canoë-kayak ! Samedi dernier s’est déroulé le premier cours de kayak pour les personnes sourdes sur le canal de Roubaix. « J’ai contacté la fédération, nous sommes les seuls à mettre en place cela de manière officielle », explique Florent Lacroix, président du Kayak Wasquehal club.

L’idée, originale, c’est Juliette Stoops qui l’a eue. Son boulot, c’est d’aider les sourds dans leur quotidien. Son loisir, c’est le kayak. Adhérente au club depuis un an, elle a naturellement fait le pont entre ces deux univers. « J’avais envie de leur faire découvrir un nouveau sport.

» Le problème à régler, c’était la barrière de la langue. Alors la jeune femme a formé gratuitement ses camarades cet hiver, alors que le canal n’était plus navigable. « J’ai donné des cours de langue des signes à une dizaine de membres », explique-t-elle. Au programme : les mots indispensables pour tenir une conversation basique. Mais il a fallu également inventer de nouveaux signes, propres à la pratique du kayak, « parce que ça n’existait pas ! » Pour Florent Lacroix, il était important de faire le premier pas vers les sourds : « C’est une manière de leur dire « venez chez nous, on sait communiquer avec vous ». » Pour l’instant, quatre personnes sont venues apprendre à manier la pagaie. « Ça s’est très bien passé ! On a bien communiqué. Il reste cependant quelques petites règles à instaurer pour que ce soit plus pratique », détaille-t-il.

Juliette Stoops est d’ailleurs en train de rédiger une sorte de code à respecter.

Fort d’une première session enthousiasmante, le Kayak Wasquehal club aimerait étendre l’initiative aux écoles de jeunes sourds. « On pense que tout sera vraiment bien calé dans deux ans », estime le président. •

Cet été, le club est ouvert chaque samedi après-midi. Adresse : 1, chemin du halage, Wasquehal.

Source : http://www.lavoixdunord.fr © 17 Juillet 2011 à Roubaix

1 COMMENT

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.