La main des sourds

SUR LE NET. KSTV parle aux sourds et malentendants

Une douzaine de personnes composent l’équipe.

L’association Karuk’Interface développe plusieurs projets à l’attention des sourds et malentendants. Parmi eux, kstv.fr, une télé sur le net qui propose une douzaine d’émissions.

Dans les couloirs de KSTV comme à l’écran, on parle en langue des signes, en créole et en français.

Lancée en décembre 2009, la chaîne KSTV, entendez par là Karuk signes télévision, cible un public particulier, celui des personnes sourdes et malentendantes. Mais pas seulement. Les programmes sont accessibles à tous, puisque diffusés en langue des signes française (LSF), en français et en créole. Gérée par l’association Karuk’Interface, cette télé se démarque aussi des chaînes dites classiques par son moyen de diffusion. KSTV n’est en effet accessible que sur internet, à l’adresse www.kstv.fr. La petite équipe, dirigée par Gérard Loiseau et composée de journalistes, cadreurs, monteurs, réalise une douzaine d’émissions abordant des thèmes aussi variés que la culture, le sport, l’écologie ou la cuisine (lire par ailleurs). « Une fois que les reportages et émissions sont réalisés par le pôle audiovisuel, le pôle Interface intervient pour la traduction en LSF et le pôle Infographie s’occupe de l’habillage technique », indique Lovely Joe-Lake, l’assistante de production.

Une équipe mixte

Très impliquée dans l’insertion des sourds et malentendants, l’association Karuk’Interface est la première à montrer l’exemple. Deux sourds travaillent à temps plein au sein de la petite équipe en tant qu’animateur Flash et infographiste. Une troisième personne souffrant de ce handicap collabore régulièrement avec l’association. Si l’objectif était de mettre en ligne des émissions hebdomadaires, KSTV a été contrainte de revoir ses prévisions à la baisse faute de moyens. « Nous proposons tout de même régulièrement de nouvelles émissions, précise l’assistante de production. Etre sur internet représente un avantage non négligeable aussi. Nos programmes restent ainsi accessibles à n’importe quel moment de la journée », conclut Lovely Joe-Lake.
Karuk’Interface, lien entre deux mondes
Si Karuk’Interface est spécialisée dans l’insertion des personnes sourdes et malentendantes, elle intervient dans plusieurs autres domaines. L’association, créée en 2004 et actuellement dirigée par Marie-Chantal Garçon, possède aussi un pôle Infographie. Sa mission est de créer tous les visuels et supports de communication de la structure. Karuk’Interface propose, en outre, des formations à la langue des signes à l’attention de tous les publics et gère le Kafé signes, un restaurant rapide installé à Rivière Sens. Le 25 juin, le site internet, www.karukinterface.net, et la web TV ont été inaugurés en présence de Marie-Luce Penchard, Ministre de l’Outre-mer, et des parrains, Josy Budon (professionnelle aguerrie et militant pour l’accessibilité dans le milieu de l’audiovisuel) et Jacky Richard (fervent défenseur du monde associatif et de l’économie sociale).

KSTV, zac de Valkanaërs, à Gourbeyre. Tél. 05 90 94 63 28.

logo

Source : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr © 7 Juillet 2011 à Guadeloupe

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.