Surdité: des « clés » à Saint-Etienne

0

A l’occasion de l’inauguration du « Pôle Surdité », qui regroupe établissements de soins et l’association CLES à Saint-Etienne, nous avons rencontré Françoise Raisson, orthophoniste et trésorière de CLES.

Qu’est-ce que propose l’association?
« CLES est là pour créer des liens entre entendants et sourds, et faire connaître la langue des signes, par le biais de cours. Un autre objectif est de promouvoir les services d’interprètes pour les personnes sourdes, afin qu’elles puissent communiquer en toutes circonstances. Nos membres sont pour la moitié des entendants. Nous avons 7 salariés et environ 25 bénévoles. »

Qui sont les entendants qui viennent dans votre association?
« Il y a beaucoup de gens intéressés par la langue des signes, par intérêt, comme d’autres apprendraient le chinois ou l’espagnol. Les entreprises aussi nous demandent des cours, par exemple lorsqu’il y a un salarié sourd. »

Est-ce que c’est difficile d’apprendre la langue des signes?
« C’est aussi difficile qu’une autre langue étrangère. On passe par le visuel et le gestuel, cela veut dire qu’il faut se défaire de nos réflexes d’entendants et d’accepter de suivre un cours sans parler. Il faut être attentif à l’expression du visage, au déplacement de la main… »

Les personnes sourdes sont-elles bien insérées dans le monde du travail?
« Tout à fait, sauf lorsque personne parmi leurs collègues ne signent, ils se retrouvent seuls. Les personnes sourdes peuvent faire beaucoup de métiers. Un autre objectif de l’association est de promouvoir l’embauche de professionnels sourds. Nous avons parmi nos salariés deux personnes sourdes. »

Que pensent les personnes sourdes des implants cochléaires, ces implants électroniques qui peuvent permettre à des personnes sourdes de récupérer de l’audition?
« Les implants cochléaires ne sont pas miraculeux. Les sourds sont contre ça, ils ont le sentiment d’un retour du pouvoir des médecins, qui de tout temps ont essayé de faire « entendre les sourds », eux disent qu’ils ont leur propre langue, qu’ils sont nés comme ça et se sont construits ainsi. »

Il y aurait 1 à 2 enfants sourds pour 1000 naissances.

Source : http://www.zoomdici.fr © 16 Mai 2011 à Saint-Etienne

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.