A la une

Philippe Ouellet vise le podium aux Mondiaux des sourds

(Chicoutimi) Après avoir raté de peu le podium aux 21es Sourdlympiques en Taïwan2009, le Chicoutimien Philippe Ouellet compte bien renouer avec succès avec la compétition internationale, en août prochain, alors qu’il participera aux Championnats du monde de natation des Sourds, à Coïmbre, au Portugal.

En entrevue, l’athlète de 17 ans déclare d’entrée de jeu qu’il ne vise rien de moins que le podium lors de ce rendez-vous qui se tiendra du 6 au 13 août. Le Chicoutimien est doublement motivé, puisqu’en plus de vouloir s’imposer parmi les meilleurs nageurs au monde de son groupe, une médaille lui vaudra un remboursement total ou partiel de ses frais encourus, selon la couleur des médailles qu’il remportera. Comme il s’attend à débourser entre 2000 $ et 3000 $ pour participer à ce mondial, ce sera une motivation additionnelle à se surpasser.

«Quand il est allé aux Sourdlympiques, il a fini 4e, ce qui fut une déception pour moi et lui (d’avoir raté de si peu le podium). Mais il n’y a pas beaucoup de plateaux d’entraînement dans la région pour maintenir un certain niveau d’entraînement durant l’été. Avant les Sourdlympiques, on s’entraînait à Chicoutimi-Nord, dans une piscine extérieure non chauffée. Et comme Philippe est frileux, on ne pouvait pas s’entraîner longtemps, explique Nicholas Bussières.

«Cette année, nous avons pris les bouchées doubles. Je vais l’envoyer s’entraîner à Montréal quelques fois cet été et j’ai ciblé trois compétitions en juillet, à Montréal, pour lui permettre de rester en ”shape”.»

Pour mettre toutes les chances de son côté, l’étudiant en sciences pures au Cégep de Chicoutimi investira temps et argent dans un camp d’entraînement à Hawaï, du 28 mai au 12 juin, en compagnie des membres du club de natation de Boucherville. Comme il s’agit du patelin d’origine de son entraîneur, Nicholas Bussières, ce dernier collabore régulièrement avec les responsables de ce club. «Nous avons fait des camps d’entraînement avec eux. Philippe est allé en France et en Floride avec eux et il connaît très bien l’entraîneur du club, René Laroche», mentionne l’entraîneur-chef du club Béluga de La Baie.

À ses yeux, ce camp permettra évidemment à son protégé de bien se préparer en vue d’atteindre ses objectifs aux mondiaux, mais c’est aussi une belle récompense. «Philippe s’est levé pour les entraînements à 5h30 (trois à quatre fois semaine au Cégep de Chicoutimi). C’est le fun d’avoir un ”nanane” et ça lui permet de voyager.»

 

// Un autre texte sur le même sujet est disponible dans la version papier de votre Quotidien.

Source : http://www.cyberpresse.ca © 7 Mai 2011 à Canada

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.