La main des sourds

Bordeaux : vols en série dans les parkings de la Bastide, un suspect écroué

Un homme, sourd et muet de 44 ans, a été arrêté pour ces nombreux vols .

Le parking souterrain de la rue Nuyens a souvent été visé.

« Le pire, c’est qu’il ne vole presque rien. C’est vandaliser pour vandaliser », déplore Alexandra, une habitante de la rue Nuyens à Bordeaux-Bastide. Le 20 avril dernier, son mari est remonté du garage avec une mauvaise nouvelle.

« La vitre arrière de notre voiture avait été fracturée. Le voleur avait dû fouiller partout car c’était un vrai capharnaüm, mais il n’avait pris qu’un jeton alors qu’il y avait des lunettes de soleil de marque à côté ! ». Six véhicules avaient subi le même sort cette nuit-là.

Même mode opératoire

Le couple est allé porter plainte. « Et il y a un paquet de voisins à qui c’est arrivé », soupire Alexandra. Depuis plusieurs mois en effet, le quartier de la Bastide à Bordeaux subissait de nombreux vols à la roulotte, notamment commis dans des parkings souterrains de résidences. Les syndics de copropriétaires envoyaient des courriers agacés, les victimes portaient plainte sans espoir de dédommagement. Un total de près de 150 faits, également perpétrés rive gauche, a été dénoncé au fil des semaines. Pendant longtemps, les policiers de la brigade « autos » de la sûreté départementale n’ont pas eu d’éléments tangibles sur lesquels s’appuyer. Puis les enquêteurs ont recoupé les heures de commission des faits – toujours la nuit – avec le mode opératoire.

Le roulottier semblait frapper toujours de la même manière. Il brisait un déflecteur ou une vitre arrière avec un tournevis, puis pénétrait dans l’habitacle dont il ressortait avec un très faible butin. Volontairement. De la petite monnaie, une cravate, des mouchoirs, un stylo…

Accrocheurs, les policiers ont aussi compulsé des emplois du temps, fouillé dans leurs mémoires et leurs archives pour trouver des cas similaires. Et il y en a eu par le passé. Un nom est finalement sorti de leurs investigations. Celui d’un multirécidiviste, quadragénaire bordelais sourd et muet qui demeure désormais sur la rive droite de la Garonne.

Surveillances, filatures et éléments de police technique et scientifique prélevés samedi suite à une série de dégradations rue Pasteur ont conforté leurs soupçons. Le quadragénaire a été interpellé mardi matin et placé en garde à vue.

Il a été déféré au parquet mercredi et devait être jugé, dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate, pour les onze faits de la nuit de vendredi à samedi. Mais le tribunal correctionnel de Bordeaux a ordonné une expertise psychiatrique et renvoyé son procès à mi-juin. Il a été écroué en attendant au centre pénitentiaire de Gradignan. Dans les semaines à venir, il devrait être interrogé afin de donner sa version sur tous les autres vols à la roulotte, pour lesquels il sera jugé ultérieurement.

Source : http://www.sudouest.fr © 6 Mai 2011 à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.