Kuzo Okito entend bien faire parler de lui

1

 

Joueur de basketball sourd et muet

À qui veut bien l’entendre, Steven Kuzo Okito compte bien faire sa place dans le monde du basketball. Sourd et muet, il a récemment été sélectionné parmi les 26 athlètes émérites du programme « Les bourses Banque Nationale », au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec.

En 2010, Okito a aidé son équipe à remporter la médaille d’or au Championnat du monde U21 (sourds), disputé en Pologne. Il a été nommé meilleur bloqueur du tournoi. L’athlète a également été un rouage important de son équipe lors de la conquête de la médaille d’or aux Jeux du Canada U18, pour jeunes sourds, en 2009. Tantôt sur le court avec des malentendants, tantôt pas, le grand jeune homme de 16 ans (6 pi 6 po) ne laisse personne indifférent.

Arrivé en sol québécois à l’âge de trois ans, avec sa mère fuyant la guerre au Congo, Okito rêve de devenir le premier joueur malentendant de la NBA (National Basketball Association). « Je n’ai jamais senti le rejet lorsque j’évolue avec des joueurs qui entendent et qui parlent. C’était un peu difficile au début pour me faire comprendre, mais là je suis habitué et mes coéquipiers aussi, souligne Okito. J’avertis toujours les arbitres et l’équipe adverse de mon problème de surdité. Il le faut bien. L’arbitre doit comprendre pourquoi je n’entends pas son coup de sifflet », lance à la blague celui qui voue une grande admiration à Nelson Mandela, le président de l’Afrique du Sud.

Jeux mondiaux en Grèce

Conscient du travail qu’il a à faire, Okito cherche à devenir plus fort, plus flexible afin d’atteindre ses objectifs. Il peut compter sur les encouragements de sa mère Odette et de son frère Sacha. D’ailleurs, c’est un peu grâce à lui qu’Okito s’est tourné vers le basketball.

« Je suis très fier de mon frère. Avec la taille qu’il a, il devait essayer de jouer au basketball. Il avait 12 ans quand il a commencé », raconte le frère aîné.

Actuellement, Steven Kuzo Okito étudie en formation préparatoire au travail à l’école Lucien-Pagé. Qui plus est, il évolue avec l’équipe de basketball de l’établissement scolaire. « Après ma carrière de basketball, j’aimerais bien œuvrer dans le milieu de l’automobile. J’aime bien la mécanique », précise Okito.

En attendant, l’athlète ne veut que s’amuser sur le court de basketball comme son joueur favori, Anthony Carmelo, des Knicks de New York. Il souhaite de plus prendre part aux prochains Jeux mondiaux des sourds en 2013, en Grèce.

Source : http://www.expressoutremont.com © 20 Avril 2011 à Canada

1 COMMENT

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.