La main des sourds

Humour > Q&A : sourds-malins?

Une semaine après leur mariage, deux jeunes sourds-muets réalisent que dans l’intimité de leur chambre à coucher, l’obscurité n’est pas propice à favoriser l’essor de leur vie de couple.
En effet dans le noir, sans possibilité d’utiliser la langue des signes, le mari a bien du mal à faire comprendre à sa femme son désir ardent de passer à l’action. Un soir, la femme propose donc, en langue des signes, une solution pratique à son époux: « Nous allons mettre au point des signaux.
Si tu as envie de moi, secoue moi le sein droit et si tu n’as pas envie, secoue moi le sein gauche… »
Le mari pense qu’il s’agit là d’une idée prodigieuse et répond à sa femme, toujours en langue des signes: « Très bien ! Et de la même façon si toi, tu veux faire l’amour, secoue mon sexe une fois et si tu ne veux pas, secoue le 80 fois… »
C’est un mec un peu fatigué qui s’arrête dans un petit bar sur le bord de la route. Il se dirige vers l’entrée, et là il voit un écriteau:

bière: 4 euros
sandwich au poulet: 7 euros
branlette: 15 euros

Un peu méfiant, il entre, et voit la serveuse derrière le bar, super mignonne, roulée d’enfer, des yeux de braise, un cul à damner un saint, des saints à tomber sur le cul… Elle vient vers lui. Il hésite un peu et lui demande:
– Heu?… la branlette, c’est vous qui vous en occupez?!?

La fille roule un peu des hanches, le regarde langoureusement, et d’une voix assurée mais douce lui susurre:
– Oui c’est moi joli garcon.
Bon alors lave-toi bien les mains, parce que je voudrais un sandwich au poulet!
Depuis que sa femme vient de dépasser les huit mois de grossesse, ce pauvre mari se trouve condamné à dormir sur le canapé.

Ce soir, alors qu’il s’apprête une fois de plus à passer une mauvaise nuit, sa femme le regarde d’un air compatissant. Elle comprend qu’il n’est qu’un homme, et qu’il a des besoins qu’elle n’a plus la possibilité de satisfaire.

Aussi, dans un élan de bonté, elle va chercher deux billets de 20 euros dans son portefeuille et les donne à son époux:
– Mon pauvre chéri! à cause de moi, tu dors mal et en plus, je ne peux plus t’offrir ce qui te fait tant plaisir. Tiens, prends cet argent et va voir la voisine. Elle sera d’accord pour coucher avec toi… Souviens-toi simplement que ça sera la seule et unique fois, d’accord?! Je fais ça pour toi, uniquement parce que je t’aime!
Le mari n’en croit pas ses oreilles. Il prend vite l’argent de peur que son épouse ne change d’avis et s’en va chez la voisine. Quelques minutes plus tard, il est déjà de retour, le visage empreint de déception.

Il tend les billets à sa femme et explique:
– Elle a dit que ce n’était pas assez. Elle veut 50 euros!

Son épouse se met alors en colère:
– Ah! la garce!… Quand elle était enceinte et que son mec est venu ici, je ne lui ai demandé que 40, moi!!!

Source : http://droitmalin.fr © 9 Avril 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.