Berthelot : pour mieux comprendre le handicap

0

Langue des signes, déplacement des aveugles, handisport : les élèves du lycée Berthelot étaient invités hier à se sensibiliser au handicap.

La langue des signes expliquée aux élèves. ( A droite : Antoine Billy )

Dans une salle, une personne sourde et son interprète sont devant une trentaine d’élèves. Pour des travaux très pratiques d’apprentissage de la langue des signes puisque, après quelques apprentissages de base, quelques « candidats » sont invités à répondre en langue des signes à différentes situations.
Dans une autre, une personne malvoyante est venue avec son chien raconter sa vie de presque aveugle. Et au gymnase, d’autres se préparent à découvrir le handisport en fauteuil roulant.
Depuis deux ans, le lycée Berthelot organise, comme hier, une journée de sensibilisation au handicap avec l’aide de l’ASSHAV (Association sportive et sociale des handicapés adhérents valides), du Labo de langues de Châtellerault et du Laboratoire de recherches de Poitiers.

« Ça n’est qu’une première approche, explique Anne Rouger, animatrice culturelle du lycée. L’important est qu’ils se posent des questions, qu’ils évitent le mur que rencontrent souvent les handicapés. C’est ce qui est essentiel. »
Quatre classes de secondes et une de première, toutes volontaires, ont bénéficié de l’animation, qui devrait s’étendre l’an prochain sur deux journées pour accueillir l’ensemble des classes de secondes. Les 180 élèves volontaires auront ainsi appris qu’il n’est pas forcément indispensable de connaître la langue des signes pour dialoguer avec un malentendant. Un simple mime peut bien souvent suffire à se faire comprendre.

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr © 19 Février 2011 à Poitiers

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.