Le prévenu relaxé de viol sur son ex-femme

0

Il faut le recours à un interprète du langage des signes pour cette affaire qui concerne un couple de malentendants. La dame accuse son ex-mari de l’avoir violée à quatre reprises, lors des visites que l’homme rend à leurs quatre enfants, à Saint-Pons-de-Thomières, en octobre et novembre 2005.

« Oui, c’est vrai, elle me repoussait mais ce n’était pas un viol car c’était mon ancienne compagne et puis elle était un peu consentante », explique l’ex-mari.

L’affaire a été correctionnalisée avec l’acquiescement de la victime, sous curatelle renforcée, déficiente visuelle, auditive et intellectuelle. « Il ne supportait pas que ma cliente, pas plus que ses enfants, lui résistent, explique son avocate, il se montrait violent. »

Le Parquet requiert six à huit mois de prison avec sursis.

Me Domingo plaide la relaxe : «   Cette dame ne porte plainte que six mois après, pressée par son concubin actuel à qui elle dit n’avoir été violée qu’une fois. C’est sa fillette de 8 ans qui a surpris un rapport sexuel dans la salle de bain et l’a raconté à son beau-père. On croit rêver quand on lit que madame a amené chez le prévenu une amie prostituée pour le détourner d’elle ! »

Le prévenu a été relaxé au bénéfice du doute.

Source : http://www.midilibre.com © 07 Février 2011 à Béziers

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.