A la une

Le prévenu relaxé de viol sur son ex-femme

Il faut le recours à un interprète du langage des signes pour cette affaire qui concerne un couple de malentendants. La dame accuse son ex-mari de l’avoir violée à quatre reprises, lors des visites que l’homme rend à leurs quatre enfants, à Saint-Pons-de-Thomières, en octobre et novembre 2005.

« Oui, c’est vrai, elle me repoussait mais ce n’était pas un viol car c’était mon ancienne compagne et puis elle était un peu consentante », explique l’ex-mari.

L’affaire a été correctionnalisée avec l’acquiescement de la victime, sous curatelle renforcée, déficiente visuelle, auditive et intellectuelle. « Il ne supportait pas que ma cliente, pas plus que ses enfants, lui résistent, explique son avocate, il se montrait violent. »

Le Parquet requiert six à huit mois de prison avec sursis.

Me Domingo plaide la relaxe : «   Cette dame ne porte plainte que six mois après, pressée par son concubin actuel à qui elle dit n’avoir été violée qu’une fois. C’est sa fillette de 8 ans qui a surpris un rapport sexuel dans la salle de bain et l’a raconté à son beau-père. On croit rêver quand on lit que madame a amené chez le prévenu une amie prostituée pour le détourner d’elle ! »

Le prévenu a été relaxé au bénéfice du doute.

Source : http://www.midilibre.com © 07 Février 2011 à Béziers

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.