La main des sourds

La langue des signes française au Lycée Jules Froment (07)

Les élèves de Terminales ST2S (Sciences et Techniques de la Santé et du Social) ont vécu des moments très riches en cotoyant de près le monde des Sourds. Alain Chabout , sourd de naissance, dirigeant et formateur de l’organisme Signéthic, a été leur interlocuteur :

Le langage visuel a été très intimidant pour les élèves. Alain a su les mettre en confiance. Ils ont tour à tour refait chaque signe, dans une démarche qui conduit à reconnaître définitivement la place de la Langue sourde comme une langue à part entière.

Chaque élève est passé devant tout le groupe afin de « signer » une petite bande dessinée. Une expérience à la fois stressante, comme une première théâtrale, mais aussi concrète et enrichissante. Ces petites bandes dessinées ont demandé à chacun de se mettre dans la même situation qu’une personne sourde face à un public.

Les élèves ont été surpris de pouvoir communiquer autrement, surtout sans l’utilisation du téléphone portable. Cette langue demande aux deux interlocuteurs de se regarder, une proximité pas toujours évidente chez les jeunes. Ils ont compris que beaucoup de messages se traduisaient avec l’expression du visage.

Ils sont restés actifs et attentifs durant trois heures. Ils étaient fiers de montrer à leurs camarades la quarantaine de signes appris à la formation. La timidité a laissé place à de l’assurance.

Après une journée passée auprès d’Alain Chabout, leur regard a changé. Et pourquoi pas suscité des vocations. Certains élèves sont prêts à continuer leur apprentissage en Santé et dans le Social afin de s’impliquer auprès des personnes malentendantes.

Source : http://www.ac-grenoble.fr © 12 Juillet 2010 à Grenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.