L’Evangile de Luc en langue des signes

0

 

Les malentendants ont enfin une traduction de la Bible qui leur est destinée. Le langage des signes rafraîchit notre compréhension des mots. Explications et démonstration en image

Une nouvelle traduction originale de la Bible vient de faire son apparition. «L’Evangile de Luc en langue des signes» – un DVD en trois volumes – permet enfin un accès direct au texte biblique pour les personnes malentendantes. «Cela répond à un énorme besoin, car la surdité rend difficile la lecture des traductions françaises», témoigne Anne-Lise Nerfin, ancienne pasteur de la communauté des sourds et malentendants de Genève qui a participé à l’entreprise. Imaginez que vous avez appris la langue de Molière uniquement par l’écrit et sans jamais l’entendre! Pour les sourds habitués à la langue des signes, le français est souvent perçu comme un jargon étranger.

Cette nouvelle traduction ne comble pas seulement une lacune. Le DVD permet en plus à tout un chacun de mieux faire connaissance avec le monde de la surdité. «Ce handicap est important car il entrave la communication. Lorsque vous peinez à échanger avec un malentendant, vous vous sentez vous aussi handicapé», fait remarquer la pasteur. Le sous-titrage et la voix off qui accompagnent l’interprétation en langue signée veulent offrir aux entendants et aux malentendants l’occasion de se pencher ensemble sur la Bible.

Trois ans de travail

Le coffret de trois DVD réalisés par l’Alliance biblique française représente un travail considérable et de haut niveau. Pour ce seul évangile, neuf équipes totalisant cent bénévoles en Suisse, en France, en Belgique et au Congo-Brazzaville ont travaillé pendant trois ans. La traduction a été réalisée à l’aide de l’original grec, comme pour toute nouvelle édition de la Bible. «La langue des signes est une vraie langue avec sa structure propre qui ne fonctionne pas comme le français», explique Anne-Lise Nerfin. Des spécialistes de la Bible, des interprètes et un public test ont travaillé ensemble. «Chaque passage a d’abord donné lieu à une étude biblique avec nos interprètes. Ils tentaient ensuite de le signer. A chaque difficulté de traduction, nous creusions à nouveau le texte original en grec.»

Nonante nouveaux mots ont même dû être créés pour la langue des signes. Il fallait se mettre d’accord sur une manière commune de traduire des termes comme «la foi» – un geste partant du front jusqu’au cœur – ou des prénoms comme Abraham – le mouvement d’un coup de couteau stoppé de l’autre main en référence au sacrifice d’Isaac.

Un premier brouillon a été filmé puis vérifié par des spécialistes de la Bible. Une fois les corrections apportées, un deuxième brouillon a subi le même contrôle, avant la réalisation du tournage final. «Quand les malentendants bénéficient d’un interprète au culte, ils ne sont jamais sûrs que la traduction est juste. Avec ce DVD, ils en sont certains», se réjouit la pasteur. L’équipe genevoise a décidé de poursuivre l’entreprise avec la traduction du livre de Jonas puis des premiers chapitres de la Genèse. «Nous faisons œuvre de pionniers, car il n’existe sur le marché que peu d’ouvrages traduits en langue des signes

Source : http://www.bonnenouvelle.ch © 11 Janvier 2011 à Suisse

Écrire un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.