A la une

L’Amicale des sourds manifeste aujourd’hui

L’Amicale des sourds du Finistère se mobilise contre la proposition de la loi de dépistage néonatal de la surdité.

Après une rencontre lundi avec Patricia Adam, député du Finistère, l’Amicale des sourds du Finistère organise une manifestation aujourd’hui à 14 h devant la sous-préfecture.

« Nous nous associons à la mobilisation nationale organisée par l’association Deux langues pour une éducation (2 LPE), la Fédération nationale des sourds de France (FNSF), l’Association nationale des parents d’enfants sourds (ANPES) et l’Association française des interprètes en langue des signes (AFILS) contre la proposition de loi de dépistage ultra-précoce et obligatoire de la surdité, qui est proposée au vote à l’assemblée nationale ce même jour », explique Laëticia Morvan, présidente du collectif des sourds du Finistère.

Pour l’Amicale, l’avis des associations de sourds, tout comme celui de nombreux médecins, n’a pas été pris en compte. Seuls les avis allant dans le sens du dépistage néonatal ont été retenus.

« Une loi inacceptable »

« Un dépistage à la naissance, avec un taux d’erreurs important, sans autre prise en charge que l’inscription de l’enfant sourd et de sa famille dans un parcours de soins à vie, des soins qui ne garantissent aucun résultat probant, qui ne feront jamais d’un sourd un entendant, c’est inacceptable », peste l’Amicale.

Inacceptable, selon l’Amicale encore, de refuser aux parents d’enfants sourds un autre choix que celui de l’oral à n’importe quel prix. Inacceptable de revenir sur le choix du bilinguisme inscrit dans la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances. Selon l’association, l’accès au langage pour l’enfant sourd, ce n’est pas l’oralisme à n’importe quel prix. « La langue des signes est elle aussi naturellement accessible, parce que visuelle. Et cette dernière permet à l’enfant d’entrer tout naturellement dans le langage. Le refus de lui reconnaître le droit à la LSF (langue des signes française), c’est lui refuser le droit d’être sourd, c’est nier son humanité », explique t-elle.

Source : http://www.ouest-france.fr © 30 Novembre 2010 à Brest

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.