A la une

Lectures en trois dimensions pour enfants sourds

La bibliothèque publique du Douaire accueille chaque mois une activité lecture pour les enfants sourds et entendants, initiée par l’Apedaf.

L’Apedaf est l’Association des Parents d’Enfants Déficients Auditifs Francophone. Chaque mois, elle organise une activité originale où une conteuse, accompagnée d’une personne sourde, lit des histoires aux enfants. Delphine Schmitz lit, Olivier Wagemans est à ses côtés. Il est malentendant et traduit l’histoire en langue des signes, en gestuelles qui apportent une dimension tout autre à la lecture : «Nous faisons cela depuis 1998. Je traduis ainsi mon rêve qui était d’être conteuse pour les sourds », lance Delphine Schmitz.

La conteuse imaginait au départ raconter les histoires en langage des signes : «Nous avons alors décidé de le faire à deux, avec Olivier Wagemans. Son expression apporte un plus, c’est très enrichissant ». La conjonction des gestuelles et de la lecture est appréciée : «C’est vraiment très original et très agréable », indique une maman, qui a participé à la séance samedi dernier à la ferme du Douaire.

Les histoires s’adressent aux enfants très jeunes, jusqu’à 6 ans : «Nous travaillons l’émotion et l’expression. Ce n’est pas toujours évident. Parfois, les phrases sont traduites plus rapidement en langue des signes. Nous racontons les histoires avec le support du livre pour avoir un visuel. Nous entrecoupons les lectures de petites chansons pour les enfants. Cela permet de mettre en scène le lieu, des échanges avec le public ».

L’histoire est racontée en trois dimensions : «Les enfants sont captés par la profondeur. Ils restent très attentifs », explique Edith Rioux, directrice de l’Apedaf. «Cette activité permet d’éveiller les enfants sourds à la lecture, à l’imaginaire. Notre objectif est de décloisonner la communauté des sourds et des malentendants ». La langue des signes doit être considérée comme une langue à part entière, qui enrichit celui qui l’apprend, la connaît.

Cette activité de lecture est organisée chaque mois à la bibliothèque publique du Douaire à Ottignies : «Nous rencontrons un beau succès. Nous avons parfois eu 18 personnes, enfants et parents. Nous avions débuté à la bibliothèque de Wavre. Mais, la galerie des Carmes est déserte. Malgré la bonne volonté de nos accueillants à Wavre, nous avons dû abandonner. Ici, l’activité est lancée, c’est autre chose ». La prochaine séance est programmée le 18 décembre à la bibliothèque, à 10 h 30, à la ferme du Douaire.

Source : http://www.lavenir.net © 22 Novembre 2010 à Wavre

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
ajax-loader
Fermer

Adblock détecté

Cher lecteur, Vous voyez cette page car votre bloqueur de publicité est activé. Veuillez le désactivez puis cliquer sur "Accéder à Sourds.net" Pour vous remercier.